Cédric Jubillar bientôt libre ? "Il n'y a aucune preuve contre lui"

Cédric Jubillar retrouvera-t-il bientôt la liberté ? Le mari de Delphine Jubillar, incarcéré depuis le 18 juin 2021 à la prison de Toulouse-Seysses pour "meurtre sur conjoint", pourrait être libéré faute de preuves, selon son avocat Jean-Baptiste Alary.

"Le dossier est vide", a déclaré Jean-Baptiste Alary, l'un des avocats de Cédric Jubillar, pourtant considéré comme le principal suspect de la disparition de son épouse Delphine, qui n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Le peintre-applicateur sera-t-il donc bientôt remis en liberté, faute de preuves tangibles et concrètes ? Pas si sûr, puisque la justice indique de son côté avoir "un faisceau d'indices graves et concordants" contre le père de Louis et Elyah.

"Il y a des gens qui ont reconnu avoir participé à une infraction, parfois grave, et qui sont pourtant sous contrôle judiciaire et donc libres. Pourquoi pas lui, puisqu'il nie les faits et qu'il n'y a aucune preuve contre lui ?", s'est toutefois aussi demandé l'homme de loi, qui ne semble pas comprendre pourquoi son client est maintenu en détention.

Convaincus de l'innocence de leur client, ses avocats ont déjà déposé plusieurs demandes de remise en liberté par le passé, depuis son incarcération le 18 juin pour "meurtre d'un conjoint". Après avoir fait appel en vain de l'incarcération de Cédric Jubillar début juillet et dénoncé ses conditions de détention, ils ont déposé une demande de remise en liberté en août, qui a également été rejetée en septembre. Plus récemment, une autre demande de libération a été rejetée le 22 novembre 2021. Les avocats de Cedric ont à nouveau fait appel de cette décision. Sa demande sera examinée le 11 janvier 2021.

La nouvelle compagne de Cédric a également été arrêtée le 15 décembre 2021 pour "complicité de recel", après qu'un codétenu a affirmé qu'elle était au courant de l'endroit où se trouvait le corps de Delphine. Interrogée par la gendarmerie de Gaillac, elle a été remise en liberté le lendemain sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle. Épuisée par cette affaire judiciaire, elle aurait décidé de fuir le Tarn.

Cédric Jubillar est présumé innocent jusqu'à ce qu'une décision définitive soit prise dans cette affaire.