Cédric Jubillar ruiné : Il a retiré 2000 euros du compte de Delphine... peu après sa disparition !

Cédric Jubillar était loin d'être économe et n'avait pas de salaire fixe. Il a expliqué pourquoi il subtilisait parfois la carte EC de sa femme Delphine pour lui "emprunter" de l'argent. Le peintre-applicateur a également dû s'expliquer devant les juges d'instruction, notamment sur une somme de 2000 euros retirée depuis la disparition de Delphine...

"Je continue à nier. Je suis innocent, je n'ai rien à voir avec la disparition de ma femme, je vous l'ai toujours dit", a de nouveau déclaré Cédric Jubillar lors d'un interrogatoire devant les juges d'instruction Audrey Assemat et Coralyne Chartier, le 15 octobre 2021. Pendant quatre heures, les magistrats ont tenté de comprendre les détails de la relation entre Delphine Jubillar et Cédric, et notamment pourquoi ce peintre en bâtiment et enducteur de 34 ans piochait régulièrement dans les comptes de sa femme, mais aussi de ses enfants.

Incarcéré depuis le 18 juin à la prison de Seysses, l'homme a expliqué, selon Le Parisien, qu'il était fauché et qu'il n'avait pas de revenus réguliers en raison de son statut d'intérimaire. Selon lui, il s'agit là d'un gros point de discorde entre les deux époux. Il a expliqué : "Pour elle, le plus important était que j'aie de l'argent qui rentre à intervalles fixes. Cela la dérangeait que je sois obligé de ponctionner le compte de la petite ou son propre compte.... " Cédric a également indiqué qu'il pouvait lui arriver de subtiliser la carte de crédit de sa femme. " Il m'est arrivé de lui reprendre sa carte, oui, de temps en temps à son insu, ça l'a un peu énervée, elle m'a crié dessus comme d'habitude et puis c'était fini ", a-t-il raconté.

Delphine Jubillar en avait assez des agissements de son mari et s'était rendue à la banque la veille de sa disparition pour changer les données de sa carte de crédit. Cédric affirme ne pas avoir été au courant du projet de Delphine, car selon lui, il a toujours remboursé sa femme avec des sommes plus importantes que celles empruntées. "Quand je la remboursais, je donnais 20 ou 30 euros de plus, je n'étais pas le méchant, j'étais le gentil, mais elle ne le disait pas", a-t-il déclaré.

Le père de Louis et Elyah a continué à utiliser la carte de crédit de Delphine après sa disparition. Du 16 décembre (jour de la disparition de Delphine) au 1er mars 2021, il a retiré près de 2000 euros, dont "20 euros" pour "acheter du shit". "Je ne travaillais plus et je n'avais plus de revenus. Pour vous répondre : Non, ce n'est pas élégant, mais c'est aussi pour les enfants. Même moi, j'admets que ce n'est pas bien".

Néanmoins, cela prouve-t-il alors qu'elle n'avait pas changé ses codes ? Les avocats ont certainement soulevé cette question.

Cédric Jubillar est présumé innocent jusqu'à ce qu'une décision finale soit prise dans cette affaire.