Cédric Jubillar trompé par l'analyse de son téléphone : ces détails ne vont pas ensemble

Cédric Jubillar a-t-il délibérément éteint son téléphone portable quelques heures seulement avant la disparition de sa femme Delphine Jubillar ? Après plusieurs analyses de son téléphone portable, les enquêteurs ont découvert que l'appareil ne s'était pas éteint, comme l'avait initialement déclaré le peintre et enducteur de 34 ans...

Cédric Jubillar a-t-il menti lors de ses différents interrogatoires sur la disparition de sa femme Delphine Jubillar ? Alors que le père de Louis et Elyah a toujours clamé son innocence dans cette affaire judiciaire, l'analyse de son activité téléphonique pourrait révéler de nouvelles informations et déterminer si le peintre-applicateur a vraiment dit toute la vérité sur la soirée du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-Les-Mines. Selon Le Parisien, le téléphone portable était en effet "hors tension" (déconnecté des réseaux téléphoniques) cette nuit-là, entre 22h08 et 3h53. "Une situation qui ne s'est produite que deux fois au cours de l'année 2020 et jamais aussi tôt dans la soirée", rapportent nos confrères.

Pour rappel, lors de l'enquête, le peintre en bâtiment de 34 ans avait avoué que son téléphone portable avait été éteint alors qu'il promenait ses deux chiens Gnocchi et Oprah, en pleine partie de Game of Thrones.

L'analyse du téléphone a toutefois révélé que le compagnon de Séverine avait d'abord quitté le jeu à 22h04, avant de se "déconnecter" quatre minutes plus tard. "C'est à cause de la batterie, elle est complètement cassée, mon téléphone ne tient plus du tout la batterie. Quand il est indiqué que la batterie est vide, je décide de quitter le jeu en espérant qu'il tienne pour avoir un peu de lumière (...) J'ai mis le jeu en pause pour utiliser la torche (la lampe de poche de son téléphone)", a finalement expliqué l'homme aux enquêteurs. Cédric Jubillar a ensuite indiqué qu'il avait fait recharger son téléphone dès qu'il était rentré chez lui. Il l'aurait ensuite rallumé et mis immédiatement en mode avion pour s'en servir comme réveil le lendemain matin.

Selon Le Parisien, les juges d'instruction ont lancé début janvier 2022 une nouvelle expertise du téléphone afin de vérifier la véracité des déclarations de l'artisan-planchiste. Une façon très concrète de savoir si Cédric Jubillar a bien dit toute la vérité aux gendarmes.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.