Delphine Jubillar a disparu : Le père de Cédric a reçu un appel mystérieux, "Je n'ai jamais su qui était à l'autre bout du fil".

Delphine a-t-elle peut-être appelé le père de Cédric Jubillar ? Interrogé par les journalistes de La Dépêche, Gérard a révélé qu'il avait reçu un mystérieux appel d'une jeune femme dont il n'avait jamais connu l'identité. Un appel qui l'a beaucoup inquiété...

Fortement critiqué par la mère de Cédric Jubillar, le père biologique du peintre et enducteur de 34 ans a révélé une anecdote troublante lors d'une interview avec des journalistes de La Dépêche. Bien qu'il n'ait plus de contact avec son fils, Gérard a avoué avoir été informé par une mystérieuse femme de la naissance de son petit-fils Louis. Encore sous le coup de cet appel, il avoue : "Il y a un peu plus de six ans, j'ai reçu un appel téléphonique. A l'autre bout du fil, j'ai reconnu une voix de femme qui m'a annoncé que j'étais devenu grand-père. On m'a ensuite immédiatement raccroché au nez. Je n'ai jamais su qui était à l'autre bout du fil. Mais c'était la naissance du premier enfant de Cédric".

S'agissait-il de Delphine Jubillar, qui voulait peut-être annoncer au père de son mari qu'il était désormais grand-père ? Ou de Nadine, son ancienne compagne et mère de Cédric ? L'énigme n'a jamais été résolue pour Gérard, qui a récemment indiqué qu'il aimerait beaucoup rendre visite à son fils à la prison de Seysses. Pour rappel, il serait peu probable que ce soit Nadine qui ait informé Gérard de la naissance de son petit-fils Louis. Très critique à son égard, elle s'est récemment dite très choquée qu'il ose faire des déclarations sur Cédric alors qu'il a toujours été, selon elle, un père absent. Il est donc peu probable qu'elle ait voulu lui annoncer la naissance de son petit-fils.

De son côté, Gérard affirme que c'est Nadine qui l'a toujours empêché de voir son fils. "Quand je voulais voir le petit pour les gardes, je trouvais à chaque fois porte close", a-t-il déclaré au journal "La Dépêche", ajoutant : "J'ai toujours pensé que sa mère avait coupé le contact. J'avais l'impression qu'on me mettait des bâtons dans les roues et qu'il serait presque impossible de revoir "le petit" (surnom de Cédric)".

Cédric Jubillar est présumé innocent jusqu'au jugement final dans cette affaire.

Retrouvez l'intégralité de l'interview du père de Cédric Jubillar sur La Dépêche.