Delphine Jubillar disparue : confusion autour du fameux couvre-lit, Cédric s'emmêle les pinceaux

Delphine Jubillar disparue : confusion autour du fameux couvre-lit, Cédric s'emmêle les pinceaux

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il décidé de laver le couvre-lit sur lequel Delphine dormait juste avant l'arrivée des gendarmes le 16 décembre 2020 ? Interrogé sur la mystérieuse machine lancée le soir de la disparition de l'infante, le peintre-tapissier a changé plusieurs fois de version et semble s'être emmêlé les pinceaux...

Le 16 décembre à 4h09, Cédric Jubillar a appelé la gendarmerie pour signaler la disparition de sa femme Delphine. Arrivés sur les lieux à 4h50, les gendarmes ont eu la surprise de constater que le peintre en bâtiment, en larmes devant l'absence de sa femme, avait tout de même trouvé le temps de démarrer une machine. De manière très étrange, le père de Louis et Elyah a voulu laver le couvre-lit sur lequel l'infirmière avait dormi peu avant son arrivée. Interrogé sur cette machine inquiétante, il a expliqué qu'il ne s'agissait en aucun cas d'effacer les éventuelles traces d'un crime, mais plutôt de s'occuper, car il était très inquiet de la disparition de sa femme.

Selon Le Parisien, Cédric Jubillar a déclaré : "Alors que je tournais en rond, j'ai essayé de faire un peu de ménage, car des gens allaient encore venir. J'ai dû mettre les quatre chaussettes qui me restaient de mon retour et la couette que la chienne avait tachée. Je crois que c'est là que j'ai mis la couverture, mais je n'en suis plus sûr".

Pour justifier le lavage de cette couette au milieu de la nuit, le nouveau compagnon de Séverine a indiqué que sa chienne Oprah avait uriné dessus par mégarde. "Quand je suis sorti de la maison pour voir si Delphine était sortie, je les ai fait entrer. A ce moment-là, elles ont grimpé sur le canapé, quand je suis revenu, je les ai grondées, la petite a eu peur et a fait pipi dessus", a-t-il révélé.

Problème : les juges ont constaté, photos à l'appui, que la même couette, saisie dans la machine à laver le 17 décembre 2020, était visible sur le canapé de son salon le 16 décembre en journée. Avait-il lavé cette couette plusieurs fois avant de la faire sécher ? "J'ai dû me tromper (...) Elle a été lavée avant et, à mon avis, elle séchait. S'il le faut, elle a dû y rester une semaine. Nous ne rangeons pas le linge tous les jours...", s'est justifié Cédric. Le peintre en bâtiment a-t-il donc lavé la couette deux fois ? A-t-il voulu ainsi dissimuler ou faire disparaître d'éventuelles traces de Delphine Jubillar ?

Pour rappel, les analyses effectuées sur la couette et la machine à laver ont été dévoilées en octobre 2021. Maître Jean-Baptiste Alary, l'un des avocats de Cédric Jubillar, avait déclaré à nos confrères de France Bleu Occitanie : "Ils n'ont rien trouvé parce qu'il n'y a rien à trouver dans les eaux de siphon, il faut être clair. Il y a 80 litres d'eau qui passent dans un cycle de machine à laver, je ne vois pas trop ce qu'on peut y trouver, comme je ne sais même pas combien de lessives ont passé dedans, ce n'est pas vraiment une grande surprise pour nous".

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de l'affaire.