Delphine Jubillar disparue : on sait comment Cédric parvient à communiquer avec les autres détenus

Chaque jour, depuis son incarcération le 18 juin 2021, Cédric Jubillar reste seul dans sa cellule de la prison de Toulouse-Seysses. Pourtant, ce peintre et vernisseur de 34 ans aurait malgré tout réussi à discuter avec d'autres détenus. "Le Parisien" explique comment le mari de Delphine Jubillar y serait parvenu

Depuis le 18 juin 2021, Cédric est incarcéré à la prison de Toulouse-Seysses pour "meurtre sur conjoint". Le mari de Delphine Jubillar a été maintenu à l'isolement dans une cellule individuelle, mais a tout de même pu communiquer avec d'autres détenus. L'un d'entre eux a même déclaré aux enquêteurs que le peintre en bâtiment leur avait avoué le meurtre de l'infirmière d'Albi, qui avait été enterrée "près d'une ferme brûlée" à Cagnac-Les-Mines. Comment Cédric Jubillar, seul dans sa cellule et n'ayant aucun contact avec d'autres détenus à l'intérieur de la prison, a-t-il pu faire des confidences à d'autres détenus ?

Selon Le Parisien, le père de Louis et Elyah aurait réussi à discuter avec d'autres détenus "à travers les fenêtres ou les cloisons, et il est régulièrement interpellé par ses voisins sur cette affaire". La disparition de Delphine Jubillar étant très médiatisée, le peintre et vernisseur de 44 ans serait ainsi régulièrement interpellé par d'autres détenus, curieux de savoir ce qu'il a à dire sur la disparition de Delphine.

Selon son avocat Jean-Baptiste Alary, Cédric est fragile psychologiquement et vivrait l'enfer en isolement, comme il l'a expliqué à RTL le 25 août 2021. L'avocat a dénoncé les "conditions de détention épouvantables" de Cédric Jubillar et s'en est pris à la justice qui "n'avance pas" face à un "homme innocent".

Il est entre quatre murs, tout seul dans une cage, il sort une heure par jour quand l'administration le permet...". Beaucoup d'accusés similaires sont détenus normalement et bien que cette affaire soit médiatisée, l'administration pénitentiaire doit être en mesure d'assurer la sécurité de mon client", avait alors critiqué l'avocat pénaliste. Selon lui, l'isolement est "une mesure exceptionnelle" et il a rappelé que la Cour européenne avait indiqué "à plusieurs reprises" qu'il s'agissait d'un "traitement inhumain et dégradant qui doit être limité dans le temps".

Pour rappel, une nouvelle demande de libération de Cédric Jubillar a été rejetée le 22 novembre 2021. Les avocats de Cédric ont à nouveau fait appel de cette décision. Sa demande sera examinée le 11 janvier 2021.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des accusations portées contre lui jusqu'à ce qu'un jugement définitif soit rendu dans cette affaire.