Disparition de Delphine Jubillar : Votre fils à nouveau interrogé, qu'a-t-il réellement entendu ?

Ce soir-là, il entendit ses parents discuter de leur divorce. Mais le petit Louis ne se doutait pas que c'était la dernière nuit où il entendrait la voix de sa mère, qui a disparu quelques heures plus tard. Témoin clé dans cette affaire, le fils aîné de Delphine Jubillar sera à nouveau entendu par les enquêteurs.

Que s'est-il réellement passé dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 entre Delphine et Cédric Jubillar ? Qu'a entendu son fils Louis (7 ans) alors qu'il était dans sa chambre ? Comment interroger ces enfants, déjà traumatisés par la disparition de leur mère, et ont-ils peut-être été manipulés par leur père pour ne pas faire de révélations qui pourraient lui porter préjudice ? Onze mois après la disparition de l'infirmière de 34 ans, les enquêteurs ont décidé d'interroger à nouveau l'aîné des enfants fin novembre afin de voir s'il y avait de nouvelles informations qui pourraient enfin éclaircir le mystère entourant le couple Jubillar.

Leur père étant incarcéré depuis le 18 juin à la prison de Seysses (près de Toulouse), Louis et Elyah ont été placés chez la sœur de leur mère et tentent de reconstruire leur vie loin des médias. Quelques semaines après la disparition de sa mère, Louis avait déjà été interrogé par les enquêteurs qui cherchaient à savoir s'il avait éventuellement entendu une dispute entre ses parents le soir du 15 décembre 2020. Selon le garçon, ses parents ne s'étaient pas disputés, mais ils avaient parlé de divorce. Il avait notamment entendu la phrase : "Puisque c'est comme ça, on va se séparer", avant de préciser : "Après, j'ai entendu des insultes. J'ai entendu dire qu'ils allaient peut-être le faire (il tend les bras à l'horizontale pour mimer la scène). Après ça, je me suis endormi. Peut-être que maman a dit ça ou peut-être pas. Après, je n'ai plus rien entendu".

Louis et Elyah, accablés par la mort de leur mère, lui ont adressé de tendres mots d'amour qu'ils ont déposés devant la maison familiale le 15 novembre, à l'occasion de son 34e anniversaire. "Maman, nous t'aimons. Tu nous manques. Joyeux anniversaire. Elyah et Louis".

Cédric Jubillar avait été interrogé le 15 octobre 2021 par deux juges d'instruction de Toulouse, Audrey Assemat et Coralyne Chartier, et avait reconnu avoir été parfois violent avec son fils Louis. "Bien sûr, oui, je crie (...), j'ai essayé de faire peur à mon enfant. Pour qu'il ne me refasse pas la même bêtise", avait-il expliqué. Il a ajouté que son fils n'était "jamais venu à l'école avec des bleus, des cocardes ou quoi que ce soit" et qu'il était tout sauf un père agressif. Le journal Le Parisien a pour sa part fait état de nombreuses brimades de la part de son père, dont "des coups de pied aux fesses, des fessées et des gifles en public et des tirages d'oreilles".

De son côté, Cédric Jubillar clame toujours son innocence dans la disparition de Delphine et a récemment déposé une nouvelle demande de remise en liberté. La cour d'appel rendra sa décision le 22 novembre.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de l'affaire.