Affaire Hamraoui : Aminata Diallo à nouveau inculpée ? Vive réaction de son clan !

Affaire Hamraoui : Aminata Diallo à nouveau inculpée ? Vive réaction de son clan !

Après le placement en garde à vue hier d'un jeune homme qui aurait été en contact avec Aminata Diallo peu avant l'agression de Kheira Hamraoui, la joueuse du PSG est à nouveau soupçonnée d'être impliquée dans cette affaire. Son avocat a rapidement réagi à ses informations.

Il s'agit d'une affaire qui connaît presque chaque semaine un nouveau rebondissement. Depuis l'agression violente de Kheira Hamraoui par deux hommes cagoulés, le 4 novembre dernier, près de son domicile à Chatou (Yvelines), les enquêteurs ont suivi plusieurs pistes. Tout d'abord, sa coéquipière au Paris Saint-Germain et en équipe de France Aminata Diallo a été entendue par la police pendant près de 35 heures. Cette garde à vue a fait couler beaucoup d'encre, mais la jeune femme a finalement été libérée de l'accusation dans cette affaire.

Néanmoins, cette garde à vue a laissé des traces et les relations entre Kheira Hamraoui et Aminata Diallo se sont gravement détériorées, les deux femmes s'accusant mutuellement de nombreuses choses. Alors que les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles (Yvelines) s'étaient intéressés à l'ancien footballeur Éric Abidal, la piste d'Aminata Diallo semble avoir été reprise ces dernières heures. Hier, un homme, apparemment proche de la joueuse de 27 ans, a été placé en garde à vue. Selon des informations de presse, il aurait été en contact avec Kheira Hamraoui peu avant son agression.

L'avocat d'Aminata Diallo réagit et le suspect est relâché.

Cette nouvelle a fait réagir rapidement le clan d'Aminata Diallo. Par l'intermédiaire de son avocat, la footballeuse a fait démentir en bloc les accusations. "Le nom d'Aminata Diallo est à nouveau associé à tort à l'agression de Kheira Hamraoui. Plusieurs articles de presse font état de l'arrestation d'un prétendu 'proche connu des services de police'. (...) Or, Aminata Diallo nie formellement toute proximité avec cet homme. Plus largement, ma cliente conteste toute implication directe ou indirecte dans l'agression de Kheira Hamraoui", a déclaré Me Mourad Battikh dans un communiqué de presse.

L'homme de 25 ans, prénommé Faouzi, qui avait été mis en examen mercredi matin, a été relâché dans la journée par les enquêteurs sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, a rapporté l'AFP. Il semble donc que cette nouvelle piste ne se soit pas révélée fructueuse pour les policiers en charge de l'affaire.