Alizé Cornet en couple : son compagnon est aussi... son agent !

Alizé Cornet en couple : son compagnon est aussi... son agent !

Pour la première fois de sa carrière, Alizé Cornet verra les quarts de finale de l'Open d'Australie ! La joueuse française semble enfin avoir surmonté les démons qui l'ont souvent paralysée au cours de sa carrière. Si elle reconnaît avoir fait un gros travail sur elle-même, elle bénéficie également du soutien sans faille de son ami de longue date, Michaël Kuzaj. Souvent dans l'ombre, ce dernier, qui fait également office d'agent et même de coach, est un véritable soutien.

Il est rare de voir Alizé Cornet jouer sans qu'il soit dans son box : depuis qu'ils se sont rencontrés en février 2014, Michaël Kuzaj est un soutien indéfectible de la joueuse française. Il est constamment derrière elle, joue désormais le rôle d'agent et a quitté son poste à la Mouratoglou Academy (une académie réputée du sud de la France) pour l'accompagner dans la plupart de ses tournois.

Calme et réfléchi, le jeune homme sait parfaitement lire le caractère pas toujours évident de sa compagne. Selon les tournois et les besoins, il lui arrive même d'enfiler la casquette d'entraîneur. Mais tous deux savent pertinemment que ce rôle ne peut être que ponctuel, afin de s'assurer que la vie professionnelle et la vie privée soient préservées.

Une limite parfois un peu difficile à tenir, comme en mars 2018, lorsque Alizé Cornet, furieuse de sa défaite, l'avait fait sortir des tribunes. Mais l'homme, qui a joué à un très haut niveau, ne lui en a jamais tenu rigueur : il connaît parfaitement la différence entre la joueuse et son amie dans la vie, qui, comme il le dit, "sait s'excuser quand elle est allée trop loin".

Une autre dispute entre les deux a beaucoup fait parler : lorsque la joueuse a perdu à Doha, il l'a fait venir sur le terrain. Lorsque Michaël Kuzaj a commencé à lui donner des conseils, elle l'a violemment attaqué, l'accusant de la "mettre dans la mine, de mettre [sa] tête dans le seau" et d'être "agressif".

Pour éviter ce genre de situations difficiles, Michaël Kuzaj assume sa volonté de rester dans l'ombre. Il dit d'ailleurs lui-même que le rôle d'agent, moins émotionnel, lui plaît beaucoup. Cela ne l'empêche pas d'être régulièrement en compagnie de sa petite amie. Celle-ci est depuis quelques années moins sujette aux pétages de plombs. Fatiguée de perdre régulièrement son sang-froid sur le terrain, elle s'est mise à la méditation et tente de se détacher des résultats et de se mettre moins de pression.

Une initiative bienvenue alors qu'elle pense de plus en plus à sa retraite sportive, qui se rapproche à grands pas. La joueuse de 32 ans et son petit ami aspirent certainement à une vie plus calme, avec moins de temps passé en voyage. En plus de son travail d'agent, il joue régulièrement au paddle-tennis et a créé sa propre marque de t-shirts décalés pour les sportifs.