Andrey Rublev : Malgré les risques, le joueur de tennis russe prend position contre la guerre en Ukraine après un match

Andrey Rublev : Malgré les risques, le joueur de tennis russe prend position contre la guerre en Ukraine après un match

L'invasion russe en Ukraine, la guerre qui se profile en Europe : difficile d'y échapper en ce moment, surtout lorsque son propre pays est concerné ! Le joueur de tennis russe Andrey Rublev, actuellement en finale du tournoi de Dubaï, est inquiet et a décidé de s'opposer clairement au gouvernement de son pays en délivrant un message à la fin de son match : "No war please" (pas de guerre, s'il vous plaît). Une attitude courageuse partagée par ses collègues et ses compatriotes.

Il est difficile aujourd'hui de ne pas s'exprimer sur la guerre en Ukraine et l'entrée soudaine des troupes russes dans le pays sous la direction de Vladimir Poutine. Et c'est encore plus difficile quand on est un joueur de tennis russe à succès ! Andrey Rublev, 24 ans, est effectivement dans une forme étincelante ces dernières semaines.

Alors qu'il venait de se qualifier pour la finale du tournoi de Dubaï, où il a joué cette semaine, il a choisi une manière originale de faire passer un message au monde entier. A la fin de son match, il a pu signer face à la caméra, comme il est traditionnellement d'usage pour le vainqueur. Mais au lieu de l'autographe habituel, il a écrit "No War Please", c'est-à-dire "Pas de guerre, s'il vous plaît", un message adressé au monde entier.

Sa position est donc claire et dangereuse, si l'on considère que dans son pays, des manifestants sont arrêtés pour avoir exprimé les mêmes opinions. Cependant, après avoir expliqué qu'il recevait des "messages agressifs" en raison de ses origines, il a déclaré qu'il n'avait "pas peur".

"Je dois montrer que je suis pour la paix. Même si je ne suis pas responsable, je ne suis pas là pour être agressif. Je pense que c'est la bonne façon de faire. Mon jeu n'est pas important. Ce qui se passe est bien plus grave. Ce qui est important, c'est qu'il y ait la paix dans le monde et que nous nous respections les uns les autres et que nous soyons unis", a-t-il répondu lors d'une conférence de presse sur ce sujet.

Ses compatriotes et collègues ont été nombreux à lui emboîter le pas. Daniil Medvedev, nouveau numéro 1 mondial la semaine prochaine, avait été très clair : "En tant que joueur de tennis, je veux promouvoir la paix dans le monde entier". Déstabilisé par la situation, il s'est incliné vendredi face à l'Espagnol Rafael Nadal, mais a été soutenu par sa femme Daria, vêtue de bleu et de jaune, les couleurs nationales ukrainiennes.

La situation est également préoccupante parmi les joueuses. Elena Vesnina, Anastasia Pavlyuchenkova, Veronika Kudermetova ou encore Anna Kalinskaya ont relayé le message de leurs compatriotes. Un soutien fort pour la paix, alors que les joueuses ukrainiennes sont de leur côté très inquiètes. Elina Svitolina, l'épouse de Gaël Monfils, relaie les messages du président et s'inquiète pour sa famille.

La star ukrainienne du tennis Dayana Yastremska, 21 ans, a été envoyée en France avec sa sœur par ses parents après avoir passé deux nuits sans dormir dans un parking souterrain. Très choquée, la jeune femme s'est adressée à ses abonnés ukrainiens : "Ukrainiens, prenez soin de votre vie !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Dayana Yastremska (@dayana_yastremskay)

Enfin, l'ancien joueur Sergiy Stakhovsky, en larmes, a annoncé dans une vidéo qu'il prendrait les armes pour défendre son pays.