Anna Cabana mariée à Jean-Michel Blanquer : après une émission décriée, elle répond aux attaques

Anna Cabana mariée à Jean-Michel Blanquer : après une émission décriée, elle répond aux attaques

La polémique autour du ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer est portée par son épouse, la journaliste Anna Cabana. Elle aurait pourtant pu facilement anticiper cette situation. Elle a animé une émission dans laquelle elle et quelques chroniqueurs ont discuté de ... son mari ! Elle a réagi aux critiques.

Alors que Thomas Sotto a été écarté des émissions politiques de l'audiovisuel public pour sa relation avec un membre du cabinet du Premier ministre et que plusieurs journalistes ont subi le même sort par le passé, notamment pendant les campagnes électorales (par exemple Léa Salamé, qui était en couple avec Raphaël Glucksmann), Anna Cabana s'est attirée les foudres en présentant une émission sur son mari Jean-Michel Blanquer.

En pleine polémique sur les vacances du ministre de l'Education nationale honni à Ibiza - île espagnole d'où il avait révélé le nouveau protocole de santé de l'école lors d'une conversation téléphonique avec le journal Le Parisien - il est dommage qu'Anna Cabana, son épouse, anime un débat sur ce sujet sur le plateau de la chaîne i24News. D'autant que la jeune femme n'a jamais fait état dans l'émission de ses liens avec le ministre - le couple s'est marié discrètement à Paris il y a quelques jours - ni avec ses chroniqueurs.

"Qui a donc animé hier un débat très pro-Blanquer suite à l'affaire Ibiza sur le plateau de @i24NEWS_FR ?", a demandé sur Twitter Daniel Schneidermann, fondateur et rédacteur en chef du site Arrêt sur images. Matthieu Suc, journaliste à Mediapart, a pour sa part protesté sur le même réseau social : "Non, ce n'est pas un fake. Hier soir, la journaliste Anna #Cabana a effectivement animé un débat sur i24News sur Jean-Michel #Blanquer. (...) C'est ... au-delà des mots".

Face au tollé, Anna Cabana s'est vue contrainte de s'expliquer. "Cette relation est publique depuis deux ans. Et j'en ai déjà payé le prix fort ! (...) Aujourd'hui, tout le monde sait que je suis la compagne de Jean-Michel Blanquer. Je ne peux pas en payer la facture tous les jours", a-t-elle réagi auprès du journal Le Parisien. Celle qui a quitté le service politique du Journal du dimanche pour s'occuper de la partie livres s'est défendue d'avoir traité le sujet dans son émission de télévision. "Je présente un journal télévisé. Il aurait été surréaliste de ne pas parler de la crise politique du jour. (...) Si je ne l'avais pas fait, on me l'aurait reproché (...) J'ai fait mon travail de journaliste de manière honnête. Je n'ai pas orienté les conversations, je suis restée à distance", a-t-elle juré. Chacun est libre de se faire sa propre opinion.