Anne Sila et son partenaire : des aperçus rares de son compagnon, "un artiste lui aussi". (EXCLU)

Anne Sila et son partenaire : des aperçus rares de son compagnon, "un artiste lui aussi". (EXCLU)

Plusieurs mois après la sortie de son troisième album, "A nos coeurs", Anne Sila a accordé une interview exclusive à "Purepeople.com". La chanteuse, plus libérée que jamais, y évoque la genèse de cet opus et ses inspirations, mais aussi son expérience dans "The Voice" et son compagnon.

Anne Sila s'est fait une place dans le monde de la musique il y a neuf ans déjà. Après la finale de The Voice, qu'elle a perdue face à Lilian Renaud, la chanteuse est sans doute l'une des candidates qui a le plus fait parler d'elle. Il faut dire que dès la fin de son aventure sur TF1, elle s'est mise au travail. Depuis l'automne dernier, elle est de retour chez les disquaires avec son nouvel et troisième opus, A nos cœur. Et comme Florent Pagny dans The Voice All Stars, elle va aujourd'hui à nouveau chercher son public avec une tournée dans toute la France. Mais avant de prendre la route, la jolie brune de 32 ans a eu le temps d'accorder une interview exclusive à Allo People. Elle nous parle de The Voice, de son opus qui lui ressemble, des doutes qu'elle rencontre, mais aussi du soutien précieux que lui apporte son compagnon au quotidien.

Après votre première participation à The Voice, vous avez sorti deux albums, participé à une comédie musicale et puis... plus rien. Qu'est-ce qui s'est passé ?

C'était le moment de l'enfermement, du covidé, et puis j'étais très fatiguée. J'avais fait la comédie musicale, puis j'avais prêté ma voix pour le film Le Roi Lion, mon deuxième album venait de sortir... Nous voulions partir en tournée et puis finalement tout a été chamboulé avec le Covid et j'en ai profité pour me retirer un peu. Je pense que j'avais beaucoup de doutes sur ce que je voulais faire, sur la direction que je voulais prendre. Mais je fais partie des gens pour qui cette pause a été plutôt bénéfique, car elle m'a permis de me poser les bonnes questions et de savoir vraiment ce que je voulais faire. Et cela m'a aussi permis de recommencer à écrire des chansons, car je ne composais plus autant à l'époque.

Pensez-vous que l'édition All-Stars de The Voice, que vous avez remportée, vous a aidé à revenir sur le devant de la scène ?

Oui, bien sûr. C'est une émission tellement médiatisée qu'elle crée vraiment un lien avec le public. Mais j'avais vraiment des doutes quant à l'opportunité de refaire cette émission. J'avais très peur de me mettre à nouveau autant en danger, surtout que la plupart d'entre nous avaient une carrière derrière eux. Mais je pense que nous y sommes tous allés avec l'idée de simplement faire de la musique, de composer à nouveau, et cela m'a permis de retrouver mon public.

Avez-vous considéré ce concours comme une revanche après votre défaite en finale de la quatrième saison ?

Non, la seule revanche que j'ai prise, c'est sur moi-même. Il fallait que j'y croie. J'ai tendance à être très critique envers moi-même, cela a toujours été le cas. C'était un peu difficile pour moi. La seule vengeance que j'ai prise, c'est de me dire : "Anne tu y vas, tu essaies, on s'en fout".

Une semaine après votre victoire dans l'édition All Stars, votre troisième album À nos coeurs est sorti. De quoi vous êtes-vous inspiré pour cet album ?

Simplement de ce que j'avais vécu, de ce que j'avais envie de dire. C'est un album très varié en termes de styles, de langues et de directions. Et en fait, je ne voulais pas me mettre de barrières. J'avais commencé à écrire cet album seul et sans label, en me disant au pire, si ça marche, tant mieux, sinon, tant pis, mais je veux proposer ce que je veux. J'ai fait un album vraiment libre et j'ai eu la chance de rencontrer un nouveau label à ce moment-là, ce dont je suis trop reconnaissant. Je suis content d'avoir fait l'album de la liberté. Avant, je m'empêchais de faire trop de choses et c'est ce que je voulais dire : Je vais faire les choses pour les gens qui veulent les entendre.

Il y a beaucoup de chansons d'amour. Êtes-vous une incorrigible romantique ?

Honnêtement, oui ! (rires). Encore plus avec les histoires qui ne sont pas forcément les miennes, parce que tout n'est pas autobiographique dans mon album, il y a beaucoup de chansons que j'imagine être des séries ou des films. Mais oui, je suis une grande romantique.

Romantique, mais toujours avec la difficulté d'exprimer des sentiments ?

Oh oui, oui, bien sûr. J'ai mis des mois à dire à mon petit ami que j'étais amoureuse de lui. (rires)

Comment réagit-il à votre succès ? Que fait-il de son côté ?

Il réagit super bien. J'ai la chance d'être avec quelqu'un qui m'encourage et qui comprend les difficultés du métier, comme le fait de ne pas forcément être toujours là. Il me soutient énormément. Il n'est pas du tout dans ce milieu, enfin, il est aussi artiste, mais pas dans le même milieu.

Vous avez souvent dit que vous doutiez beaucoup et que vous aviez du mal à vous sentir légitime en tant que chanteuse. Comment vous sentez-vous aujourd'hui ?

J'ai toujours des doutes, mais ce qui les enlève, c'est que je travaille comme une folle. Je fais tout pour essayer de me respecter. Il faut se faire confiance, c'est la chose la plus importante à prendre en compte.

Après toutes les épreuves que vous avez traversées, qu'est-ce qui vous a aidé à reprendre confiance ?

Rien que le fait d'être à nouveau dans l'émission. J'avais très, très peur, mais faire des choses qui font peur et me dire qu'il s'agit de ma vie, que je suis ma pire ennemie ... plus je me le disais, plus j'avais envie d'essayer et de tester des choses plus dangereuses. Et avec le temps, je sens une force en moi qui me donne beaucoup de confiance en moi, c'est plus quelque chose d'intérieur que l'idée de passer à la télévision ou dans les journaux.

Que peut-on vous souhaiter pour l'avenir ?

Je pense à certaines choses, mais c'est encore très vague, mais pour l'instant l'objectif pour moi est de partir en tournée, de donner des concerts, de revoir les gens et de les remercier parce que je suis là grâce à eux.

Matériel exclusif qui ne peut être repris sans la mention de Allo People.