Barbara Pravi en deuil : elle pleure la mort d'une personne proche, emportée par la maladie

Barbara Pravi en deuil : elle pleure la mort d'une personne proche, emportée par la maladie

Barbara Pravi n'a pas passé le meilleur week-end de sa vie. Le samedi 2 avril, la chanteuse a annoncé le décès de sa grand-mère, atteinte de la maladie d'Alzheimer. Dans un long message publié sur Instagram, l'artiste lui a rendu hommage. Emotion garantie.

Barbara Pravi est en deuil : la chanteuse de 28 ans a annoncé le samedi 2 avril sur son compte Instagram le décès de sa grand-mère. Celle-ci souffrait de la maladie d'Alzheimer. C'est tout naturellement que la jeune femme lui a rendu hommage en dévoilant un cliché d'eux ensemble à l'époque où la maladie laissait encore un peu de répit à sa grand-mère : "Je crois que c'était la dernière fois que je pouvais te parler un peu 'normalement'. Je venais de sortir mon tout premier disque, tu avais beaucoup pleuré, tu avais pris ma tête et pressé mon front contre le tien en disant : 'Merci, merci, merci'. [...] C'était il y a cinq ans. Depuis, j'ai fait beaucoup de choses, Mamie, beaucoup de choses que je n'ai jamais pu te dire parce que tu ne les comprenais déjà plus".

Dans son dernier album On n'enferme pas les oiseaux, avec lequel elle est actuellement en tournée, Barbara Pravi a dédié une chanson à sa grand-mère, La Ritournelle. Dans ce morceau de quatre minutes, la chanteuse, qui a représenté la France à l'Eurovision en 2021, évoque le thème de la maladie d'Alzheimer. C'est donc avec ces notes et ces paroles qu'elle rend hommage à sa grand-mère lorsqu'elle monte sur scène lors d'un concert.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Barbara Pravi (@babpravi)

Toujours sur Instagram, Barbara Pravi s'est exprimée avec mélancolie, soulagée mais triste que sa grand-mère n'ait pas pu voir ce qu'elle et sa sœur étaient devenues : "Tu aurais adoré connaître les femmes que ma sœur et moi sommes devenues. Tu aurais aimé que nous soyons libres, que nous fassions les métiers que nous aimons et que nous ne nous laissions pas marcher sur les pieds. Comme toi. Que Dieu me préserve de ta maladie. Quelle merde c'est, la maladie d'Alzheimer. Je suis content que tu sois parti, tu es visiblement mieux là où tu es, Clémence m'a dit que tu souriais. Je suis sûr que tu as retrouvé toute ta lucidité".

Barbara Pravi a conclu ces lignes en montrant toute sa gratitude envers celle qui lui avait offert un cadre familial si magique : "Merci d'avoir retrouvé mon grand-père quand tu as perdu ta chaussure à un bal de promo. Le style Cendrillon. Il fallait le faire. Merci pour mon père, mes tantes, mes oncles, mes cousins et cousines. Merci pour toute ma famille. Longue vie à la haut". Des mots doux qui guériront peut-être un peu ses blessures...