Benjamin Mendy accusé de 7 viols : première apparition du footballeur depuis des mois !

Benjamin Mendy accusé de 7 viols : première apparition du footballeur depuis des mois !

Benjamin Mendy a été convoqué pour son audience préliminaire et a fait sa première apparition publique depuis plus de six mois ce matin au tribunal de Chester. Il est arrivé en tenue sobre, un masque sur le nez, et est descendu d'une voiture accompagné d'un garde du corps.

La vie de Benjamin Mendy a basculé fin août 2021. Le footballeur de 27 ans, champion du monde avec l'équipe de France en 2018, a été placé en détention provisoire après avoir été accusé par trois femmes, dont une mineure, de quatre viols et d'une agression sexuelle. Les accusations se sont accumulées au fil du temps et l'ancien joueur de l'OM est aujourd'hui poursuivi pour sept viols commis par quatre femmes différentes. Après plusieurs mois passés dans une prison de Liverpool, il a finalement été libéré le 7 janvier dernier et placé sous contrôle judiciaire en attendant son procès.

Mercredi 2 février, Benjamin Mendy était convoqué pour midi au tribunal de Chester afin d'assister à l'audience préliminaire nécessaire à son procès, qui devrait avoir lieu cet été. L'audience, initialement prévue le 24 janvier, a été reportée et l'ancien joueur de Manchester City a donc dû se présenter au tribunal aujourd'hui. Le sportif est arrivé dans une grande fourgonnette Mercedes et était habillé très sobrement. Il portait un long manteau noir, un costume sombre et un masque noir sur le visage. Il était accompagné d'un garde du corps et prenait soin d'éviter les journalistes et les photographes présents.

Benjamin Mendy est entré très rapidement dans le palais de justice de Chester et a donc dû se présenter au tribunal en vue de son procès, qui devait avoir lieu dans quelques mois. Actuellement, il est obligé de rester à son domicile, a dû remettre son passeport et n'a pas le droit de contacter les plaignantes. L'international français est accusé de sept cas de viols sur quatre femmes et d'un cas d'agression sexuelle sur une cinquième femme, les faits ayant eu lieu entre octobre 2020 et août 2021. La peine maximale qu'il encourt s'il ne plaide pas coupable est la prison à vie.