Carole Baskin (Tiger King) victime d'un cancer de la peau, elle dévoile ses cicatrices

Carole Baskin (Tiger King) victime d'un cancer de la peau, elle dévoile ses cicatrices

Carole Baskin n'est plus aussi préoccupée par sa sécurité depuis que Joe Exotic est en prison. Certes, elle continue à s'occuper du bien-être des félins, mais la militante a dû passer du temps pour...

Elle est devenue une star malgré elle lorsqu'elle a fait partie du catalogue de personnages extraordinaires de la série documentaire Tiger King - Au royaume des prédateurs. Carole Baskin, qui n'a guère joué de rôle dans la deuxième saison de la série, sortie en novembre dernier sur Netflix, s'est retrouvée dans une tornade lorsqu'elle a été soupçonnée d'avoir tué son ex-mari et de l'avoir donné à manger à des lions. Bien que la propriétaire du refuge Big Cat Rescue ait retrouvé un peu de calme, elle doit régulièrement faire face à des problèmes de santé.

Je me suis fait enlever un carcinome basocellulaire la semaine dernière.

Carole Baskin, qui a récemment participé à l'émission de télévision Dancing with the stars, a partagé sur Instagram une vidéo dans laquelle on peut la voir entre la Cour suprême et le Capitole à Washington le 3 mars 2022. L'activiste, qui portait comme d'habitude une étole à motif léopard, a attiré l'attention parce qu'elle avait une vilaine cicatrice sur la paupière gauche. Elle a dû clarifier la situation dans les commentaires. "Je me suis fait enlever un carcinome basocellulaire la semaine dernière", a-t-elle simplement expliqué. Le carcinome basocellulaire est un cancer de la peau qui touche les cellules basales de l'épiderme. Il se traite généralement très bien en l'enlevant chirurgicalement sous anesthésie locale.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Carole Baskin (@carolebaskincat)

L'état de santé de Carole Baskin ne semble donc pas très alarmant, même si son ennemi de longue date Joe Exotic lui souhaite le pire - il a été emprisonné à Fort Wort, au Texas, pour cruauté envers les animaux et tentative de meurtre à son encontre. D'ailleurs, lorsqu'elle s'est exprimée sur les réseaux sociaux, c'était pour poursuivre son inlassable combat pour la protection des félins. Elle a demandé à tous ses followers de contacter des membres du Congrès pour soutenir le Big Cat Public Safety Act, un projet de loi qui réglementerait la possession, l'exposition et l'élevage des grands félins, lions, tigres, léopards, guépards, jaguars, pumas ou hybrides de ces espèces. La lutte continue donc - avec ou sans les caméras de Netflix.