Coralie Dubost en deuil : la députée et ex-compagne d'Olivier Véran a perdu son père

Coralie Dubost en deuil : la députée et ex-compagne d'Olivier Véran a perdu son père

La députée LREM Coralie Dubost a annoncé une triste nouvelle : le décès de son père. L'ancienne compagne du ministre de la Santé Olivier Véran a choisi de magnifiques mots de Jean Giono et Victor Hugo pour exprimer sa tristesse, tout en rendant hommage à cette personne essentielle de sa vie.

C'est avec une citation de Jean Giono que Coralie Dubost a annoncé le décès de son père sur son compte Instagram. La députée de la troisième circonscription de l'Hérault a également partagé de tendres photos de famille pour annoncer cette triste nouvelle, qu'elle conclut par les mots de Victor Hugo "Tu n'es plus là où tu étais, mais tu seras partout où je suis".

Son père, originaire de Lozère et âgé de 87 ans, était professeur de littérature médiévale. Elle l'a décrit comme "Merlin l'enchanteur" dans une interview accordée au journal Le Parisien en 2017, l'année où elle est devenue députée LREM. Un papa qu'elle n'a pas pu voir souvent pendant la pandémie. La femme politique, alors en couple avec le ministre de la Santé Olivier Véran, a raconté à France Bleu la difficulté, mais aussi l'importance, de limiter au maximum les contacts avec les proches pendant cette période : "Cet été, mon père a eu un problème de santé avant que les hôpitaux ne soient saturés. Il était hospitalisé à Montpellier et quand il est sorti de l'opération, je n'ai pas pu le prendre dans mes bras, lui dire bonjour de loin, le saluer de loin sans lui tenir la main, j'ai trouvé ça très difficile". Deux députées de la majorité, Laetitia Avia et Cathy Racon-Bouzon, lui ont apporté leur soutien dans les commentaires de son post sur le réseau social, ainsi que de nombreux followers.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Coralie Dubost (@co.dubost)

Coralie Dubost est juriste de formation et vice-présidente du groupe LREM à l'Assemblée nationale. Elle s'est frayé un chemin dans le milieu impitoyable de la politique, en s'appuyant sur les valeurs que lui ont transmises ses parents, dont elle a toujours été très proche. L'automne dernier, la Montpelliéraine a également vécu une expérience douloureuse : elle et son compagnon ont été agressés à Paris. L'affaire fait désormais l'objet d'une enquête confiée au 3e district de la police judiciaire parisienne (DPJ) pour "vol avec violence en réunion". Elle n'a pas été hospitalisée et le pronostic vital de son amant n'était pas engagé.