Covid-19 : Des adolescents font des tests positifs... avec du Ketchup !

Covid-19 : Des adolescents font des tests positifs... avec du Ketchup !

Pour trouver un moyen de ne pas aller à l'école, les jeunes ont trouvé un moyen qui fait de plus en plus la une des journaux : ils font des tests faussement positifs. Pour ce faire, certains produits de notre alimentation peuvent influencer les résultats des tests fournis par les pharmacies ou les supermarchés.

Aldebert chante : "Pour faire l'école buissonnière, je suis prêt à tout". Quelle est la nouvelle idée des personnes qui font l'école buissonnière ? Ils fabriquent des autotests positifs au Covid-19 avec du Coca-Cola ou du citron, car ils réagissent à l'acide. Les réseaux sociaux sont une mine d'idées pour trouver ces aliments qui peuvent fausser les résultats des tests que les collégiens doivent effectuer et qui, s'ils sont positifs, peuvent leur permettre de rester à la maison.

Les vidéos publiées sur Internet sous le hashtag #Fakecovidtest sont devenues virales ces derniers mois, rapporte France Inter, et certaines ont même été vues des millions de fois. Le phénomène est né en Grande-Bretagne, où de jeunes Anglais plein de ressources ont fait cette découverte il y a quelques mois. En utilisant du coca, du citron, de la bière ou d'autres produits contenant des substances actives acides, les résultats sont faussés.

Le président du syndicat des biologistes médicaux Lionel Barrand, interrogé par la radio, explique la démarche par des nuances, l'acidité pouvant avoir un lien, mais cela varie selon les fournisseurs : "Normalement, on ne devrait pas faire ça. Mais cela peut au moins servir à attirer l'attention du consommateur sur le fait que ces tests sont sensibles. Nous avons des procédures extrêmement strictes et si on sort de ces procédures, on peut avoir des surprises. Il faut donc lire attentivement la notice".

Une tendance qui ne devrait pas plaire au ministre de la Santé Olivier Véran, notamment parce qu'elle alimente l'argumentaire des antisida qui accusent ces tests de ne pas être fiables et d'être facilement "manipulables".