Cristina d'Espagne et Iñaki Urdangarin réconciliés ? Un week-end d'amour secret malgré l'annonce du divorce

Cristina d'Espagne et Iñaki Urdangarin réconciliés ? Un week-end d'amour secret malgré l'annonce du divorce

Trois semaines après l'annonce de leur séparation, Cristina d'Espagne et Iñaki Urdangarin ont été surpris lors d'un week-end de retrouvailles à Barcelone. Faut-il y voir le signe d'une réconciliation ?

Une réconciliation est-elle possible entre l'infante Cristina et son mari Iñaki Urdangarin ? Après avoir annoncé leur séparation fin janvier, les époux se sont retrouvés à Barcelone. Comme l'a rapporté le magazine Hola ! le 15 février 2022, photos à l'appui, la sœur du roi Felipe et l'ancien joueur de handball ont profité d'un week-end secret de la Saint-Valentin.

Cristina d'Espagne est arrivée de Genève, où elle vit avec sa plus jeune fille Irene (16 ans), tandis qu'Iñaki Urdangarin est arrivé à Barcelone en provenance de la ville de Vitoria, où il vit et travaille dans un cabinet d'avocats. Au lieu de retourner dans sa suite habituelle du Marriot Victoria, l'infante a évité les photographes qui l'attendaient devant l'hôtel en passant la nuit chez des amis dans le quartier de Pedralbes. Son mari a quant à lui passé la nuit chez sa sœur Ana, qui vit dans la capitale.

Outre leur intimité, les époux ont également passé du temps avec leur fils Pablo (21 ans), qui joue dans l'équipe de handball du Barça, ainsi qu'avec leur fille Irene, qui avait fait le voyage depuis la Suisse avec sa mère. Pour rappel, le couple a quatre enfants : Juan (22 ans), Pablo, Miguel (19 ans) et Irene. Cristina et Iñaki Urdangarin tentent-ils de sauver leur mariage après 24 ans de hauts et de bas ? Seul le temps nous le dira...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Revista HOLA! (@holacom)

Il est certain que le séjour d'Iñaki Urdangarin en prison a bouleversé sa vie de famille. L'ancien sportif de 54 ans, condamné en 2018 pour fraude et détournement de fonds dans le cadre de l'affaire Noos, bénéficie désormais d'une libération partielle qui lui permet de ne plus dormir en prison et de se déplacer librement. C'est dans le cabinet d'avocats où il travaille désormais, Imaz & Asociados (à Vitoria), qu'il a fait la connaissance de l'expert-comptable Ainhoa Armentia, la femme avec laquelle il avait été surpris en janvier en train de faire une promenade romantique sur une plage du Pays basque...

Peu après la publication des photos dans la presse espagnole, Cristina d'Espagne a annoncé la séparation d'avec son mari dans une déclaration officielle : "Nous avons décidé d'un commun accord de mettre fin à notre mariage. Notre amour et notre dévouement pour nos enfants resteront inchangés. Merci de respecter notre vie privée et celle de nos proches en cette période difficile", a fait savoir celle qui travaille pour la fondation LaCaixa et la fondation Aga Khan. En plus de cette menace de divorce, la famille royale espagnole doit faire face à l'exil de l'ancien roi Juan Carlos Ier, le père de Felipe, Cristina et Elena, aux Émirats arabes unis.