Dakar 2022 : Philippe Boutron dans un état critique, enquête ouverte pour tentative d'homicide

Dakar 2022 : Philippe Boutron dans un état critique, enquête ouverte pour tentative d'homicide

Philippe Boutron a été grièvement blessé dans l'explosion de son véhicule et se trouve dans un état critique. Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour déterminer ce qui s'est passé.

Nouveau rebondissement dans la terrible affaire qui a frappé l'homme d'affaires Philippe Boutron alors qu'il s'apprêtait à prendre le départ de son neuvième Rallye Dakar. Jeudi dernier, alors qu'il était au volant d'un véhicule d'assistance, l'homme de 61 ans a été victime, sans raison apparente, d'une explosion de son véhicule. Grièvement blessé dans l'accident, le pilote a été rapatrié en France dans la nuit de dimanche à lundi. Ses proches sont très pessimistes et s'inquiètent d'une possible double amputation des jambes.

Le rallye Dakar, qui se déroule cette année en Arabie Saoudite, a débuté le 1er janvier sans Philippe Boutron. Suite à ce grave incident, le parquet national antiterroriste a annoncé tard mardi soir l'ouverture d'une enquête pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Le président du club de football de l'US Orléans n'était pas seul au moment de l'incident, puisque cinq personnes se trouvaient avec lui dans le véhicule. Heureusement, aucune d'entre elles n'a été blessée, mais pour Thierry Richard, qui se trouvait dans le véhicule, l'explosion ne faisait guère de doute, il s'agissait d'un "attentat".

Nous avons vu l'impact sous le véhicule. Nous ne sommes pas stupides, nous savons aussi ce qu'est une déflagration.

Interrogé par l'AFP, il décrit la scène : "Nous avons vu l'impact sous le véhicule. Nous ne sommes pas stupides, nous savons aussi ce qu'est une déflagration. Nous avons pris une respiration dans la voiture", a-t-il assuré, avant de conclure : "On nous a fait sauter". Alors que les autorités saoudiennes avaient rapidement écarté la piste criminelle, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a immédiatement appelé ses ressortissants à une "vigilance maximale".

Mayeul Barbet, le copilote de Philippe Boutron, était également présent au moment de l'accident et a abondé dans le sens de Thierry Richard : "Philippe était au volant et la bombe, placée dans le longeron sous le pédalier, a explosé après qu'il ait parcouru 500 mètres après l'hôtel !", a-t-il déclaré en des termes repris par L'Équipe.