Damso, un père plein de regrets : "Cela me fait peur de me dire : 'Je vais voir mon fils rapidement'".

Damso, un père plein de regrets : "Cela me fait peur de me dire : 'Je vais voir mon fils rapidement'".

Damso était l'invité du podcast de Tony Parker pour parler de musique et de paternité. Le rappeur de 29 ans, père depuis 2017, a en effet bavardé ouvertement sur la relation qu'il entretient avec son fils.

Mardi 29 mars, le rappeur Damso était l'invité du podcast de Tony Parker pour parler de sa vie privée et notamment de sa relation avec son très jeune fils Lior.

Sans se forcer, les deux hommes ont commencé par se lancer quelques blagues. "C'est drôle, parce que je t'ai détesté ! Comme un fou, parce que tu as battu toutes mes équipes ! Je me suis dit : 'Mais p*tain, they shit the Spurs!'", a lancé le Belge à la star française de la NBA. L'enfant de huit ans, qui a failli mourir, a poursuivi : "En grandissant, j'ai commencé à beaucoup t'aimer", a déclaré le rappeur. Parce que j'ai remarqué que tu venais de France. Avant, quand je voyais ton nom, je pensais que tu venais d'Amérique. Je pensais : 'Ils* chient avec Tim Duncan, tu es ivre'".

Face à l'ex d'Eva Longoria, Damso a pu parler de son fils Lior, né en 2017. Il regrette de ne pas le voir plus souvent, même s'il admet qu'il apprécie beaucoup ces moments. "Ce n'est pas facile. J'aime les moments de qualité. On ne peut pas les avoir tout le temps. Ça m'énerve quand je me dis : 'Je dois vite aller voir mon fils'. Non, je veux le voir...". Alors qu'il aimerait passer plus de temps avec lui, le chanteur n'oublie pas que l'école est indispensable à son bon développement. "Tu as envie de l'emmener avec toi, mais en même temps, tu trouves que ce n'est pas forcément un bon environnement pour lui, et tu veux qu'il aille à l'école", a-t-il déclaré dans le podcast intitulé "Du basket au rap : être père et apprendre en permanence".

Aujourd'hui, on ne sait pas ce qu'il en est du cœur du Belge. Dernièrement, chez nos confrères de Libération, il avait évoqué une femme qui avait bouleversé sa vie. "Avant, je ne m'aimais pas forcément, je n'avais pas tout ce qu'il fallait pour pouvoir m'aimer. J'ai plus de patience avec l'autre, peut-être parce que j'ai trouvé quelqu'un d'extraordinaire, et c'est cool", confiait-il en septembre 2020.