Daniil Medvedev en colère après les sifflets : Il s'en prend à ceux qui "ont probablement un QI très bas".

Daniil Medvedev en colère après les sifflets : Il s'en prend à ceux qui "ont probablement un QI très bas".

Après un match très disputé contre le favori du public australien Nick Kyrgios, Daniil Medvedev a été sifflé. Il était très énervé et n'a pas mâché ses mots après le match.

Rarement l'Open d'Australie n'aura autant fait parler de lui que cette année ! Alors que le tournoi n'avait même pas encore commencé, la confusion autour de la participation de Novak Djokovic a donné lieu à un battage médiatique sans précédent. Après plusieurs jours de tergiversations, le numéro un mondial a été chassé de Melbourne, où se déroule le tournoi du Grand Chelem, ce qui fait de son dauphin, le Russe Daniil Medvedev, le grand favori de cette année. Si, côté français, les chances de victoire ne sont pas énormes malgré le très bon parcours de Benoît Paire, le numéro 2 mondial est pour l'instant très bien parti.

Après un départ plutôt tranquille, il a rencontré jeudi un rival assez coriace en la personne de Nick Kyrgios. L'Australien de 26 ans est l'un des joueurs les plus imprévisibles du circuit et, surtout, une véritable star dans son pays d'origine, où se déroule le tournoi. Hier soir, Daniil Medvedev a dû tout donner pour sortir vainqueur d'une bataille en quatre sets. Le public, acquis à la cause de Kyrgios, ne s'est pas montré très fair-play envers le jeune Russe de 25 ans, ce que ce dernier n'a pas manqué de souligner dans une interview d'après-match. "Je suis venu pour gagner ce match et je suis content de l'avoir fait. C'est la seule façon de rester calme quand il y a tant de démonstrations entre le premier et le deuxième service", a-t-il déclaré.

Les gens ont applaudi comme si j'avais déjà fait une double faute. C'est tout simplement décevant

Lors de la conférence de presse qui a suivi, Daniil Medvedev, visiblement encore submergé par l'émotion, en a rajouté une couche et n'a pas mâché ses mots. "Les gens ont applaudi avant le deuxième service, comme si j'avais déjà fait une double faute. C'est tout simplement décevant. Tout le monde n'a pas fait ça, mais ceux qui l'ont fait ont probablement un QI très bas", a-t-il déclaré.

Une déclaration très dure envers certaines personnes du public, qui ne devrait pas améliorer les relations entre Medvedev et le public australien !