Décès d'André Wilms

Décès d'André Wilms

Triste nouvelle pour le septième art ! André Wilms, grand acteur de théâtre et de cinéma, est décédé à l'âge de 74 ans, mercredi 9 février, dans un hôpital parisien. Acteur fétiche d'Ari Kaurismäki et d'Etienne Chatiliez, il était surtout connu pour avoir tenu l'un des rôles principaux du film La vie est un long fleuve tranquille. Il est décédé dans la soirée, comme l'ont déclaré son agent et sa famille à l'AFP.

André Wilms est décédé mercredi 9 février à l'âge de 74 ans, a annoncé son agent à l'AFP. Même si la raison de son décès n'a pas encore été annoncée, il est impossible d'oublier cet acteur très prolifique dans certains de ses rôles marquants, notamment celui de Jean Le Quesnoy, le père de la famille bourgeoise dans La Vie est un long fleuve tranquille d'Etienne Chatilliez.

Les deux hommes avaient en effet beaucoup travaillé ensemble. Après cette prestation remarquée dans un film devenu culte, il a participé à plusieurs grands succès du réalisateur, comme Tanguy ou encore Tatie Danielle, deux films dans lesquels il tient un petit rôle de médecin. Leur dernière collaboration remonte à 2004 pour le film La Confiance règne.

Mais André Wilms était aussi l'acteur fétiche d'autres réalisateurs comme le Finlandais Aki Kaurismäki, qui est devenu l'un de ses amis et sous la direction duquel il a joué à quatre reprises (La Vie de Bohème, Les Leningrad Cowboys meent Moïse, Juha et Le Havre).

Pour l'anecdote, il avait d'ailleurs appris à parler finlandais pour leur premier film commun, alors que celui-ci était encore muet. Interrogé sur la manière dont le réalisateur nordique dirigeait, André Wilms a toutefois prononcé une phrase très importante : "Play like an old gentleman and don't run" (joue comme un vieux gentleman et ne t'enfuis pas).

L'acteur était très productif et avait joué avec de nombreux metteurs en scène, dont les plus prestigieux. Jean-Jacques Beineix, Patrice Leconte, François Ozon, Mathieu Demy et Valeria Bruni-Tedeschi lui ont offert un rôle dans certains de leurs films. Claude Chabrol l'a également fait tourner dans son film L'Enfer, sorti en 1994, avec François Cluzet et Emmanuelle Béart.

Son dernier film, Irradiés, est sorti en 2020 et avait été présenté à la Berlinale. Mais André Wilms était aussi (et surtout) une grande personnalité du théâtre, un acteur brillant et un metteur en scène inspiré. Au cours de sa carrière, il a participé à plus de trente pièces qui ont été jouées dans toute la France. Très attiré par les œuvres du dramaturge allemand Heiner Müller, il a été l'un de ceux qui l'ont fait connaître en France en jouant certaines de ses pièces.

Il se disait d'ailleurs proche de l'Allemagne et de sa culture, et disait de lui-même dans Télérama : "Je suis trop trash pour les Français. Je conviens mieux aux Allemands". Amateur de musique contemporaine et d'un théâtre classique précis, il était autodidacte, un atout pour lui "qui permet d'apprendre trois fois plus en étant assidu".

Il est le père de Mathieu Bauer, qui est également acteur, metteur en scène et directeur de théâtre.