Décès d'Antoine Alléno : Le chauffeur qui a tué le fils du cuisinier est mis en examen

Décès d'Antoine Alléno : Le chauffeur qui a tué le fils du cuisinier est mis en examen

Après la mort d'Antoine Alléno, le fils du célèbre chef cuisinier Yannick Alléno, l'enquête avance très vite. Interpellé par la police, le chauffard a été présenté à un juge d'instruction le mercredi 11 mai. Le journal "Le Parisien" rapporte qu'il a ensuite été mis en examen.

A l'âge de 24 ans seulement, Antoine Alléno a perdu la vie le dimanche 8 mai 2022 après avoir été mortellement percuté par un automobiliste dans les rues du 7e arrondissement de Paris. Après avoir brièvement tenté de commettre un délit de fuite, l'homme avait été rattrapé par un commissaire de police, qui n'était pas en service à ce moment-là, et immédiatement placé en garde à vue. Entre-temps, il a été présenté à un juge.

Comme l'a rapporté l'AFP après confirmation du parquet de Paris dans la journée du mercredi 11 mai, le chauffard mis en cause - Francky D. - devait être présenté à un juge d'instruction après l'ouverture d'une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires aggravés (le suspect était ivre et conduisait malgré l'annulation de son permis de conduire), dégradations, violences volontaires, vol et délit de fuite. Mardi soir, à l'issue de sa garde à vue, il a été déféré devant le tribunal de grande instance de Paris et finalement mis en examen pour homicide involontaire et blessures involontaires. Le parquet et le juge d'instruction ont demandé son placement en détention provisoire.

Le prévenu, qui n'a lui aussi que 24 ans, a été longuement interrogé par les forces de l'ordre pendant sa garde à vue, mais il était complètement ivre et a assuré n'avoir aucun souvenir de l'accident. Il aurait également consommé de la drogue. Francky D. est déjà connu des services de police pour plusieurs infractions, dont des délits routiers, mais aussi un cas de violence.

Pour rappel, Antoine Alléno - directeur du restaurant Burger Père et Fils qu'il avait ouvert l'an dernier avec son père Yannick - circulait en scooter lorsqu'il a été renversé dimanche vers 23 heures à un feu rouge par un chauffard qui, selon une source policière, venait de "voler un véhicule de luxe". Il est mort sur les lieux de l'accident ; son décès a d'abord été annoncé à son frère Thomas. Une passagère qui se trouvait sur le scooter et un chauffeur de taxi ont également été percutés, selon la même source. Ils souffrent de "multiples contusions" et ont été transportés à l'hôpital, mais leur pronostic vital n'était pas engagé.

Les obsèques d'Antoine Alléno auront lieu le 13 mai à la collégiale de Poissy.