Décès de Hana Horka à l'âge de 57 ans, après avoir été volontairement infectée par le Covid-19

Décès de Hana Horka à l'âge de 57 ans, après avoir été volontairement infectée par le Covid-19

La famille de la chanteuse Hana Horka, membre du groupe tchèque Asonance, est en deuil. L'artiste est décédée à l'âge de 57 ans après avoir été infectée par le Covid-19 sans avoir été vaccinée.

La musique européenne est en deuil et perd l'un de ses piliers. Hana Horka, connue comme membre du groupe folk Asonance, est décédée le dimanche 16 janvier. La chanteuse de 57 ans a été emportée par le Covid-19 après avoir volontairement contracté la maladie alors qu'elle n'était pas vaccinée. Dans un communiqué transmis par ses proches à l'AFP, il est indiqué que Hana Horka, opposée à la vaccination, a voulu être contaminée pour obtenir son carnet de santé sans injection : "Elle a choisi de vivre normalement avec nous et a préféré attraper la maladie plutôt que de se faire vacciner", a déclaré son fils Jan Rek à la radio iRozhlas. Alors que le mari de la défunte et son enfant avaient accepté de se faire vacciner, Hana Horka a préféré s'en remettre à l'immunité naturelle.

Sur sa page Facebook, Hana Horka a publié la semaine dernière un message dans lequel elle affirme avoir vaincu le virus après l'avoir attrapé : "J'ai survécu. C'était haut en couleur", a-t-elle déclaré, se réjouissant de recevoir bientôt son carnet de santé. La chanteuse était impatiente de goûter à nouveau aux plaisirs simples de la vie sociale, culturelle et sportive avec ses proches. En République tchèque, un carnet de santé est obligatoire pour assister à des spectacles, pratiquer des activités sportives et se rendre au restaurant.

Opposée à la vaccination, Hana Horka a refusé de céder aux pressions du gouvernement et de se faire vacciner. Cette attitude lui a coûté la vie. Selon son fils Jan Rek, l'artiste s'est toutefois laissée emporter par les discours des anti-vaccins qui, selon lui, ont "du sang sur les mains" : "Je sais exactement qui a forgé son opinion", a-t-il déclaré. Je suis triste qu'elle ait cru des étrangers plus que sa propre famille. Ce n'était pas seulement de la désinformation totale, mais aussi des opinions sur l'immunité naturelle et les anticorps produits par la capture de la maladie". Jan Rek et son père avaient également été testés positifs au Covid-19 avant les fêtes de Noël. Ils avaient été vaccinés.