Décès de Jean-Luc Ribar : l'ancienne star de Saint-Étienne meurt à seulement 57 ans

Décès de Jean-Luc Ribar : l'ancienne star de Saint-Étienne meurt à seulement 57 ans

L'ancien footballeur professionnel Jean-Luc Ribar est décédé subitement, a rapporté Le Progrès jeudi. Il avait passé une grande partie de sa carrière à Saint-Étienne avant de prendre sa retraite en 1995.

C'est une triste nouvelle pour tous les fans de sport et de football en général. L'ancien footballeur professionnel Jean-Luc Ribar, qui n'avait que 57 ans, est décédé jeudi 17 mars, selon les informations du journal régional Le Progrès. Originaire de Roanne (Loire), Jean-Luc Ribar, devenu célèbre après avoir passé plus de 12 ans dans l'élite française, a joué dans plusieurs clubs prestigieux au cours de sa carrière, qui a duré de 1983 à 1995. Selon les informations du journal Le Progrès, Jean-Luc Ribar serait décédé subitement, sans que l'on connaisse vraiment les raisons de son décès. Depuis une dizaine d'années, il s'était reconverti et dirigeait plusieurs entreprises de nettoyage dans sa ville natale de Roanne.

Il a laissé une trace importante dans la mémoire des supporters de Saint-Étienne, le club où il est resté cinq ans et où il a disputé plus de 120 matches. Milieu offensif talentueux au style élégant, il a dû mettre un terme à sa carrière à seulement 30 ans à cause d'une coxarthrose bilatérale qui affecte l'articulation de la hanche. "Je l'ai découvert à l'âge de 27 ans. J'ai quand même pu terminer mon contrat avec Rennes. J'aurais pu continuer encore un peu. Physiquement, à part ce problème de hanche, je n'étais pas au bout de mes peines. Mais malheureusement, je n'ai pas eu le choix, j'ai été déclaré inapte à la pratique du football", expliquait-il en janvier 2021 dans Le Progrès.

Un bel hommage à Saint-Étienne ce soir.

Après son passage remarqué chez les Verts, Jean-Luc Ribar avait porté le maillot de Lille et de Quimper avant de mettre un terme à sa carrière à Rennes. Il n'a jamais été sélectionné en équipe de France, mais avait joué sept fois avec les moins de 23 ans au début de sa carrière. Comme il est resté dans le cœur des Stuttgartois, ils lui rendront hommage lors de leur match de vendredi contre Troyes. Une minute de silence sera observée avant le coup d'envoi et les joueurs de Saint-Etienne porteront également un brassard noir en l'honneur de l'ancien joueur du club.