Décès de Luc Montagnier, prix Nobel et figure de la lutte contre les vaccins

Décès de Luc Montagnier, prix Nobel et figure de la lutte contre les vaccins

Après une brillante carrière scientifique, Luc Montagnier a passé les dix dernières années à enchaîner des publications plus décriées les unes que les autres. Tantôt il s'agissait de guérir l'autisme, tantôt de l'utilité ou de la dangerosité des vaccins. Il est décédé en février 2022.

Une bien triste nouvelle. Le mardi soir 8 février 2022, le professeur Luc Montagnier est décédé à l'hôpital américain de Neuilly, en région parisienne, à l'âge de 89 ans. Deux jours plus tard, le jeudi 10 février 2022, nos confrères du journal Libération annonçaient son décès. L'information a été confirmée par la mairie de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), qui a évoqué son acte de décès auprès du Parisien. Pour l'instant, les raisons de son hospitalisation n'ont pas été communiquées.

L'ensemble de la communauté scientifique est en deuil. Luc Montagnier, biologiste à la retraite, était membre de l'Institut Pasteur et du CNRS. Avec le professeur Françoise Barré-Sinoussi, il avait reçu le prix Nobel de médecine en 2008 pour la découverte du virus de l'immunodéficience humaine (VIH, à l'origine du SIDA). Une carrière couronnée de succès et reconnue par le monde scientifique.

Cependant, à partir de la fin des années 2000, les points de vue du professeur sont devenus de plus en plus controversés et ont conduit Luc Montagnier à être mis à l'écart de la communauté scientifique. Il avait par exemple évoqué des théories sur l'émission d'ondes électromagnétiques par l'ADN, proposé de soigner le pape Jean-Paul II, alors atteint de la maladie de Parkinson, avec de la papaye fermentée, ou encore assuré que les antibiotiques pouvaient être utilisés pour traiter l'autisme.

En 2017, Luc Montagnier avait suscité la controverse avec sa déclaration sur la vaccination. Le professeur avait indiqué, sans preuve, que certains vaccins risquaient "d'empoisonner peu à peu toute la population". Plus récemment, en pleine crise sanitaire, le biologiste controversé a estimé que le Covid-19 était issu de manipulations humaines et qu'il contenait "des séquences du virus du SIDA".

Le professeur Didier Raoult, également opposé au vaccin Covid, lui rend hommage sur Twitter. "Luc Montagnier est décédé. Nous perdons un homme dont l'originalité, l'indépendance et les découvertes sur l'ARN ont permis la création du laboratoire qui a isolé et identifié le virus du SIDA. Cela lui a valu la célébrité, le prix Nobel et l'hostilité inouïe de ses collègues. L'attention portée à ses dernières hypothèses a été disproportionnée", écrit-il.

Ces nombreuses prises de position à contre-courant lui ont valu les critiques de ses collègues. Luc Montagnier ne s'était toutefois pas retiré. Selon Jean-Claude Perez, mathématicien et ami proche du scientifique, qui s'est dit "très triste" de sa mort, le défunt s'était confié à lui "au sujet d'un article scientifique sur lequel il travaillait".

Toutes nos condoléances aux proches de Luc Montagnier.