Décès de Thierry Mugler : le grand couturier et designer est mort "de manière inattendue".

Décès de Thierry Mugler : le grand couturier et designer est mort "de manière inattendue".

La tristesse est grande dans le monde de la mode depuis que l'on a appris le décès soudain du styliste et créateur de mode français Thierry Mugler. Il s'est éteint le dimanche 23 janvier 2022, à l'âge de 73 ans, "pour des raisons naturelles". Il laisse derrière lui des créations iconiques qui sont encore aujourd'hui adulées par de nombreuses pop stars internationales.

Le designer et créateur de mode français Thierry Mugler est décédé le 23 janvier 2022, a annoncé à l'AFP son porte-parole Jean-Baptiste Rougeot. Figure de la mode des années 1980, il est décédé de mort naturelle à l'âge de 73 ans, a rapporté son proche. "Nous avons l'immense tristesse de vous annoncer que Monsieur Manfred Thierry Mugler est décédé le dimanche 23 janvier 2022", indiquait le communiqué publié sur le compte Facebook officiel du créateur. "Que son âme repose en paix".

Selon Jean-Baptiste Rougeot, le décès du créateur de mode Thierry Mugler était inattendu. Le grand couturier avait encore des projets et devait annoncer de nouvelles collaborations en début de semaine, a-t-il déclaré.

Thierry Mugler, devenu plus tard Manfred Thierry Mugler, est né en décembre 1948 à Strasbourg. Enfant rêveur et solitaire, il s'installe à Paris à l'âge de 20 ans et crée sa propre marque "Café de Paris" en 1973, avant de fonder un an plus tard la société "Thierry Mugler" et d'imposer ses silhouettes structurées et sophistiquées. Metteur en scène dans l'âme, il organisait des présentations publiques spectaculaires de ses créations. Le défilé de mode qu'il a mis en scène en 1990 au Palais de Tokyo à Paris a servi de décor au clip Too Funky du regretté George Michael, que le créateur a également réalisé. Il s'était également lancé dans la création de parfums et avait notamment inventé son modèle "Angel", un flacon iconique. Depuis septembre, Thierry Mugler était à l'honneur au Musée des arts décoratifs de Paris dans une exposition intitulée "Thierry Mugler, Couturissime", conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM).

Thierry Mugler s'est retiré de l'industrie de la mode en 2002, mais a continué à être vénéré par les icônes actuelles de la culture pop, qui portent toujours ses tenues d'archives lors d'occasions spéciales, notamment Lady Gaga, Cardi B, Kim Kardashian et Beyoncé. Cette dernière a écrit sur son site web "Repose en paix, Thierry Mugler" et a accompagné son message d'une photographie en noir et blanc. La chanteuse Diana Ross a partagé sur Twitter une photo avec le créateur français lors d'un de ses défilés à Paris en 1990 et a écrit : "Tu vas me manquer, Thierry Mugler, c'était un moment merveilleux dans notre vie".

En 2013 et 2014, le couturier a voulu "bousculer" l'art de la revue en créant les "Mugler Follies" dans un théâtre parisien transformé en cabaret. Des danseuses uniques, du filigrane au botero, des ventriloques, une chanteuse, une chanteuse de fado, des acrobates, des numéros de force inédits : Cela faisait "longtemps" qu'il voulait monter une revue, "un art libre de la joie de vivre et de l'échange, sans message, où tout est possible", confiait-il alors à l'AFP. "La mode ne me manque pas vraiment", expliquait-il alors. "Je fais beaucoup plus de choses maintenant : de l'architecture, du design, monter une revue, mettre en scène.... Lorsque j'étais créateur de mode, c'était une mise en scène quotidienne qui était proposée aux clientes. Maintenant, c'est une narration, une histoire, des spectacles, des films...", a expliqué celui qui se faisait appeler Manfred Thierry Mugler.

"Architecte" de son propre corps, Thierry Mugler a subi plusieurs accidents dans sa vie, qui l'ont partiellement défiguré. Le couturier a raconté à Yann Barthès les opérations de reconstruction qui lui ont permis de présenter un nouveau visage sur le plateau de Quotidien en 2021, alors que paraissait le livre retraçant sa carrière, Couturissime. "J'ai subi une reconstruction faciale après un grave accident à la salle de sport, où mon visage a été complètement fracassé. Mon corps est un chantier permanent", confiait-il également en 2017.