Disparition de Delphine Jubillar : Couette analysée, résultat enfin dévoilé !

Disparition de Delphine Jubillar : Couette analysée, résultat enfin dévoilé !

Qu'est-il arrivé à Delphine Jubillar ? Près d'un an après sa disparition, l'enquête se poursuit et s'oriente depuis quelques mois vers un meurtre commis par son mari Cédric. Celui-ci est en prison et continue de nier. Mais un élément analysé ces derniers jours par la police judiciaire pourrait lui redonner espoir...

Une enquête longue et complexe... Depuis plus d'un an, la police cherche désespérément à savoir ce qui est arrivé à Delphine Jubillar, une jeune infirmière disparue par une froide nuit de décembre 2020. L'enquête avait évolué en direction de son mari Cédric, soupçonné et incarcéré, mais un nouvel élément pourrait changer les choses. En effet, selon Le Parisien, la police a annoncé que la couette, analysée dès le début de l'enquête, ne contenait pas de traces de sang.

Mais pourquoi cette couette, saisie dès le début de l'enquête, était-elle si importante ? Jetons un coup d'œil en arrière : lorsque la police est entrée pour la première fois dans la maison du couple, il était 4h50 du matin et la disparition de Delphine venait d'être signalée quelques minutes auparavant. Selon la version de son mari, elle était partie se promener avec les chiens, qui étaient rentrés sans elle pendant la nuit. Or, ce dernier ne la cherchait absolument pas, mais était en train de faire une lessive.

Dans la machine se trouvait le fameux couvre-lit qui avait servi à l'infirmière de 33 ans pour dormir sur le canapé. Le couple était en effet en pleine séparation et dormait dans des chambres séparées. Très vite, les enquêteurs ont trouvé l'histoire suspecte. Lorsque le fils des Jubillar et plusieurs voisins ont fait état de cris et de disputes, ils ont finalement convoqué Cédric Jubillar et l'ont inculpé de meurtre.

Même si l'on sait désormais que l'examen de la couette n'a rien révélé - un élément que la défense de l'enducteur ne manquera pas d'utiliser -, il reste encore de nombreuses questions non résolues. Et bien que Cédric Jubillar continue de clamer son innocence dans les médias et devant les juges, il aurait fait d'autres aveux en privé. Il aurait ainsi été désagréable et insultant avec les amies de sa femme et se serait vanté d'avoir commis le crime parfait selon des écoutes téléphoniques.

Récemment, il aurait également fait quelques révélations à son compagnon de cellule, un certain Marco. Il lui aurait avoué avoir tué sa femme sur le canapé. Il aurait ensuite transporté le corps dans une voiture blanche qui ne lui appartenait pas. Et cette voiture a peut-être été retrouvée récemment !

Un ami du couple possède en effet une Peugeot 306 blanche dans laquelle des traces de sang ont été découvertes après analyse. Pour l'instant, personne ne sait si le sang retrouvé est bien celui de la jeune femme recherchée : Il faut attendre la fin des analyses en mars.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'à son jugement définitif.