Édouard Mathé accusé de viol par plusieurs femmes, dont une mineure : mise en examen du cavalier

Édouard Mathé accusé de viol par plusieurs femmes, dont une mineure : mise en examen du cavalier

Édouard Mathé, figure de l'équitation française, a récemment été mis en examen pour viol, agression sexuelle et harcèlement, comme le rapporte le Journal du dimanche (JDD).

Un nouveau scandale dans le monde du sport et cette fois-ci, c'est l'équitation qui est touchée. Édouard Mathé, un cavalier très connu et l'un des meilleurs cavaliers de saut d'obstacles de France, a été mis en examen le 14 janvier pour "viol", "agression sexuelle" et "harcèlement", comme le rapporte le quotidien français JDD. L'homme de 40 ans a également été placé sous contrôle judiciaire à l'issue de sa garde à vue. Selon les informations de nos confrères, quatre femmes, dont plusieurs mineures au moment des faits, ont déposé plainte contre l'homme, qui était également entraîneur.

Jusqu'à présent, Édouard Mathé conteste fermement les faits qui lui sont reprochés par les plaignantes. Parmi elles se trouvait une cavalière de 17 ans, employée de l'accusé, qui entretenait une relation amoureuse avec le cavalier de plus de 20 ans son aîné. Plus tard, les trois autres femmes, âgées de 23, 27 et 35 ans, ont également porté plainte contre lui. Dans leurs récits, les victimes décrivent toutes un scénario plus ou moins similaire.

Une relation secrète de plus de dix mois avec la femme la plus jeune.

En ce qui concerne la plus jeune des plaignantes, elle a entretenu une relation secrète pendant près de 10 mois avec l'homme qui est également directeur technique de l'écurie de course Tendercapital Stables. La jeune femme a déposé plainte en novembre pour "agression sexuelle sur mineur de plus de 15 ans par personne ayant autorité et harcèlement", comme l'a expliqué son avocate, Nathalie Tomasini, dans des propos rapportés par Le Figaro.

Selon l'histoire décrite par le JDD, la jeune fille de 17 ans est tombée sous le charme d'Édouard Mathé. Lorsqu'elle a tenté de le quitter à cinq reprises, le cavalier lui a fait vivre un "calvaire". Lorsqu'elle a décidé de quitter les écuries Tendercapital Stables, il a commencé à la harceler : "Des dizaines d'appels et de messages masqués sur les réseaux sociaux ; des heures à la guetter en bas de chez elle ; du chantage au suicide", selon le JDD.

De son côté, Édouard Mathé conteste les faits qui lui sont reprochés. "Le prévenu reconnaît les relations amoureuses mais conteste l'absence de consentement", a déclaré la procureure de la République de Versailles (Yvelines), Maryvonne Caillibotte.

Édouard Mathé reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Retrouvez l'intégralité de l'article du JDD sur leur site.