Elisabeth Borne fume à l'Assemblée : quelles sont les menaces qui pèsent sur la ministre ?

Elisabeth Borne fume à l'Assemblée : quelles sont les menaces qui pèsent sur la ministre ?

La ministre du Travail Elisabeth Borne vapote, un geste qui n'a pas échappé aux journalistes et aux internautes. La femme politique est très attachée à sa cigarette électronique et l'utilise même dans l'hémicycle. Un mauvais exemple pour le domaine qu'elle défend et qui est répréhensible au regard de la loi.

L'image prête à sourire : la ministre du Travail Elisabeth Borne a été remarquée à plusieurs reprises en train de vapoter à l'Assemblée nationale. Ces images ont été diffusées sur la chaîne Public Sénat et relayées sur les réseaux sociaux. En novembre 2021, c'est la chronique "Vendredi Canap" de l'émission Quotidien qui a pointé du doigt la femme politique de 60 ans alors qu'elle utilisait discrètement, mais pas suffisamment, son vaporisateur. La question est de savoir si on a le droit de le faire dans l'hémicycle.

La rubrique "Check News" de Libération a répondu à la question : "Sur son site, qu'il est bien interdit de fumer et de vapoter dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif. Cette interdiction est explicitement mentionnée à l'article L3513-6 du code de la santé publique".

Que risque donc la ministre si elle est mise devant le fait accompli devant les caméras ? Les deux institutions, l'Assemblée nationale et le Sénat, ont confirmé que c'était interdit et qu'elle risquait une "contravention de troisième classe" - une amende forfaitaire de 68 euros - comme tout autre membre du gouvernement ou élu qui utiliserait une e-cigarette dans ces lieux.

Une mauvaise idée pour son modèle, pour son porte-monnaie si elle est sanctionnée, et pour sa santé qu'elle doit protéger après avoir été contrôlée positive au Covid-19 il y a un an. Dans le Parisien, elle s'était exprimée sur sa maladie : "J'ai eu l'impression d'avoir plusieurs maladies (...) Le plus dur est derrière moi, mais il me faudra un certain temps pour retrouver ma forme olympique. (...) Néanmoins, je suis une personne sportive et je mène une vie saine".