Funérailles de Federico Aramburu : forte émotion de sa femme, un dernier hommage émouvant

Funérailles de Federico Aramburu : forte émotion de sa femme, un dernier hommage émouvant

Les funérailles du rugbyman argentin Federico Martin Aramburu ont eu lieu le samedi 26 mars à Biarritz, une semaine après son assassinat à Paris. Ce sportif de 42 ans, marié et père de trois enfants, avait été un pilier du club local pendant plusieurs saisons. Pour rappel, il a été abattu la semaine dernière à la sortie d'un bar, alors qu'il s'apprêtait à intervenir dans une dispute.

Une cérémonie émouvante a eu lieu samedi en hommage à l'ancien joueur de rugby Federico Martin Aramburu, assassiné il y a une semaine à l'âge de 42 ans. Les funérailles ont eu lieu à l'église Sainte-Eugénie. Sa famille, dont sa femme Maria et ses deux filles Trinidad et Justinia, était présente.

Ses amis et anciens coéquipiers étaient également venus lui rendre un dernier hommage : Thomas Lièvremont, Nicolas Brusque, Manuel Carizza et son partenaire de longue date Shaun Hegarty (qui était présent lors du drame) ont par exemple porté son cercueil. Plusieurs personnalités du monde sportif, comme le président de la FFR Bernard Laporte, avaient également fait le déplacement.

Devant l'église, sur le front de mer, un écran géant avait été installé pour retransmettre la cérémonie en direct. Environ 700 personnes s'y sont rassemblées pour entonner des chants locaux ou tout simplement pour rendre hommage à celui qui a porté le maillot de leur club pendant deux saisons, lorsque Biarritz a remporté le championnat de France. Ses amis sont également venus à tour de rôle à l'église pour dire au revoir à leur "Fede".

Il faut dire qu'il était très attaché à la ville. Depuis l'annonce de sa retraite en 2010, il s'était installé dans la ville du sud de la France et avait dirigé jusqu'en 2018 une entreprise de tourisme ou encore le club des socios du Biarritz Olympique. Son club lui rendra d'ailleurs hommage ce week-end, puisque tous les joueurs porteront un maillot à son effigie lors de l'échauffement et de l'entrée sur le terrain. La ligue de rugby a également annoncé qu'une minute d'applaudissements lui serait consacrée au début de chaque match.

Pour rappel, le samedi 19 mars, il a été abattu à Paris après être intervenu dans une dispute. Alors qu'il allait voir le match France-Angleterre avec un ami, il aurait pris la défense de jeunes étrangers qui avaient été agressés par des militants d'extrême droite. Plus tard dans la soirée, un groupe d'individus est intervenu et a tiré sur les deux amis, tuant l'ancien rugbyman.

Les principaux suspects ont tous été arrêtés au cours de la semaine. Loïk Le Priol, principal suspect et militant d'extrême droite connu pour son extrême violence et sa radicalité, a été arrêté en Hongrie, tout près de la frontière ukrainienne, et devrait être remis à la France dans les prochains jours. Son ami Romain Bouvier a pour sa part été arrêté par la BRI à Sablé-sur-Sarthe. Les deux hommes ont déjà été mis en examen pour violences aggravées sur un ancien membre de l'organisation d'extrême droite GUD. La dernière suspecte, Lyson Rochemir, aurait conduit la voiture. Une affaire en cours.