Hayet Abidal cash sur l'infidélité de son mari : 'Kheira Hamraoui n'était pas la première'.

Hayet Abidal cash sur l'infidélité de son mari : 'Kheira Hamraoui n'était pas la première'.

Dans une interview accordée au journal Le Parisien lundi dernier, Hayet Abidal est revenue sur le scandale de l'agression de Kheira Hamraoui et n'a pas épargné son mari Eric Abidal...

C'est l'affaire qui tient en haleine le monde du football depuis près de trois mois, et chaque semaine offre un nouveau rebondissement. Depuis l'agression de la joueuse du Paris Saint-Germain Kheira Hamraoui le 4 novembre dernier, les enquêteurs de la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles ne savent plus où donner de la tête. Après avoir suivi la piste d'Aminata Diallo, une coéquipière de Hamraoui, ils se sont ensuite intéressés à l'ancien international français Éric Abidal, qui entretenait une relation extraconjugale avec la footballeuse de 32 ans.

Cette révélation a fait voler en éclats le couple qu'il formait depuis près de 20 ans avec son épouse Hayet Abidal. Cette dernière a immédiatement demandé le divorce et n'hésite pas depuis à lancer pique sur pique à l'ancien footballeur et à sa maîtresse. Dans une interview accordée au journal "Le Parisien", elle a évoqué ce divorce demandé très rapidement. "Certaines personnes m'ont reproché de ne pas avoir pardonné à mon mari et d'avoir demandé le divorce après cette histoire. Ce qu'ils ne savent pas, c'est qu'il y avait beaucoup de zones d'ombre dans notre mariage", révèle-t-elle, avant d'ajouter le coup de massue décisif : "Kheira Hamraoui n'était pas la première".

Eric a simplement publié un message d'excuses sur Instagram, qui a été supprimé 48 heures plus tard. Le pardon le plus court de l'histoire ...

La mère de cinq enfants est également revenue sur le moment où Éric Abidal lui a avoué avoir été trompé. Blessée comme elle l'était, elle n'a pas apprécié son comportement par la suite. "Il ne m'a jamais demandé pardon en face à face et ne m'a jamais défendue face aux accusations ou aux rumeurs qui ont circulé à mon sujet. Je suis terriblement en colère contre lui", a-t-elle lâché. Hayet a également parlé du surprenant post sur les médias sociaux mis en ligne le 23 novembre. "Eric a simplement publié un post d'excuses sur Instagram, qui a été supprimé 48 heures plus tard. Le pardon le plus court de l'histoire...", conclut-elle. Humeur ...

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Hayet Abidal sur le site du Parisien.