Hayet Abidal rompt le silence sur l'affaire Hamraoui : "Je n'y suis pour rien".

Hayet Abidal rompt le silence sur l'affaire Hamraoui : "Je n'y suis pour rien".

Hayet Abidal, un moment soupçonnée d'avoir commandité la violente agression de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui en novembre, a pris la parole dans une interview au Parisien pour donner sa version des faits.

Deux mois après la violente agression de la joueuse du PSG Kheira Hamraoui, Hayet Abidal a décidé de briser le silence et de dire sa vérité. D'abord soupçonnée d'avoir commandité l'agression par vengeance - la footballeuse et Eric Abidal ayant eu une liaison -, cette mère de cinq enfants veut défendre son honneur : "J'ai été mêlée à tout cela contre mon gré. Je n'avais même pas entendu parler de l'agression de Kheira Hamraoui", a-t-elle déclaré au journal Le Parisien.

A ce moment-là, elle se trouvait à Bucarest avec sa sœur et son mari et n'imaginait pas l'ampleur du scandale que l'affaire allait provoquer. Très vite, son nom circule sur les réseaux sociaux. La liaison entre la joueuse et Eric Abidal a été révélée et la phrase qu'aurait scandée l'un des agresseurs "Alors comme ça, on couche avec des hommes mariés ?" a fait d'elle l'une des principales suspectes. Jusqu'à présent, Hayet Abidal ne s'était exprimée que devant le tribunal en tant que témoin et à sa propre demande. Elle considère désormais qu'elle n'a plus rien à cacher à personne : "Je n'ai rien à voir avec cette affaire".

Hayet Abidal ne soupçonnait pas Kheira Hamraoui et son mari d'avoir une liaison, d'autant plus qu'ils avaient noué une relation lors de son arrivée à Barcelone en 2018 : "Le fait qu'elle soit lyonnaise comme nous nous a rapprochés, et mon mari m'avait demandé de lui faire visiter Barcelone. Nous sommes devenues amies, elle connaissait mes enfants. Je l'ai aidée à s'intégrer, comme je le fais avec beaucoup de joueurs et joueuses qui s'installent ici. Jusqu'à ce que je découvre, au fil du temps, qu'elle se comportait de manière étrange et parfois inappropriée avec mon mari et d'autres hommes. J'ai alors rompu le contact".

Pour Hayet Abidal, le comportement de Kheira Hamraoui n'était pas irréprochable. La nouvelle de son agression ne l'a pas vraiment surprise : "Je connaissais bien cette fille et je sais qu'elle est une enfant à problèmes", a-t-elle avoué, précisant qu'elle ne souhaitait à personne ce qu'elle avait subi. Elle est même allée jusqu'à qualifier la victime de "diabolique" : "J'ai l'impression que plus je passais de temps avec elle, plus mon mariage s'enfonçait, comme si elle avait jeté de l'huile sur le feu". Aujourd'hui, une réconciliation entre les deux femmes relève de l'impossible : "Je n'ai aucun contact avec elle ... et je ne suis pas prête à en avoir un. Je suis une femme fière. Cette histoire m'a fait du mal à moi et à ma famille". Hayet Abidal n'a plus qu'une priorité, penser à ses enfants : "J'ai cinq enfants merveilleux qui me donnent le sourire tous les jours. Je dois rester digne". Une mère avant tout.