"Il est parti cette nuit..." La chroniqueuse de Touche pas à mon poste est en deuil, elle partage sa "profonde douleur".

"Il est parti cette nuit..." La chroniqueuse de Touche pas à mon poste est en deuil, elle partage sa "profonde douleur".

Une chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" a fait une triste annonce le mardi 26 avril 2022. Elle venait de perdre un être très cher. Sur Twitter, elle lui a rendu hommage en publiant une photo et en expliquant qu'elle était submergée par la tristesse.

Mardi 26 avril 2022, c'est un jour difficile pour Isabelle Morini-Bosc. La chroniqueuse emblématique de Touche pas à mon poste a perdu son fidèle compagnon, à savoir son petit chat prénommé Tertio. Sur Twitter, elle a exprimé sa grande tristesse en postant une photo de l'adorable chat disparu. "Tertio est 'parti' cette nuit. Après nous avoir comblés de bonheur pendant 12 ans. Sa profonde et perpétuelle douceur explique notre profonde douleur en ce jour", a-t-elle écrit.

De nombreux internautes ont partagé leur douleur et ont écrit des mots doux dans les commentaires. "C'est dur. J'ai déjà perdu beaucoup de chats, ils nous donnent tant d'amour et de bonne énergie", "Je suis avec vous de tout mon cœur. C'est très dur de perdre l'un des compagnons de notre vie", "C'est un tel déchirement de voir nos amis à quatre pattes partir vers un autre monde, force et courage", "Tristesse. Douces pensées pour toi, Isabelle", peut-on encore lire.

Impossible de savoir si Isabelle Morini-Bosc sera présente mardi soir dans Touche pas à mon poste pour se distraire auprès de ses camarades de classe. La chroniqueuse n'y est pourtant plus visible depuis un certain temps. Elle a troqué sa place quotidienne pour rejoindre l'équipe de Matthieu Delormeau chaque samedi dans TPMP People. Elle y affiche toujours la bonne humeur qu'on lui connaît et partage volontiers des anecdotes drôles avec le public.

En mars dernier, le public la voyait pour la dernière fois dans Touche pas à mon poste, après une absence prolongée. La journaliste avait notamment suivi de près la disparition de Jean-Pierre Pernaut et avait même fait des révélations sur les causes de sa mort. "Il avait des mini-accidents vasculaires cérébraux. Il avait dû être opéré à cœur ouvert, il avait parfaitement récupéré, et tout d'un coup, le corps a lâché. Ce n'est pas son cancer du poumon qui l'a emporté", a-t-elle assuré.