"Isabelle Morini-Bosc a été victime d'un viol et raconte son martyre.

"Isabelle Morini-Bosc a été victime d'un viol et raconte son martyre.

"J'ai été violée trois fois", avait révélé Isabelle Morini-Bosc sur le plateau de "Touche pas à mon poste" sur C8. La dernière agression dont elle avait été victime lui avait laissé des séquelles irréversibles. Elle avait cependant refusé de porter plainte. Lors d'interviews, la journaliste et chroniqueuse télé se livre sans tabou.

Dans l'émission Touche pas à mon poste (C8), Isabelle Morini-Bosc débat sur les sujets les plus divers proposés par l'animateur. Et derrière cette femme de convictions se cache un profond malaise. En effet, celle qui a longtemps été chroniqueuse pour Cyril Hanouna a été victime d'un viol. Dans une interview accordée à Jordan De Luxe pour Télé Loisirs, la femme de 65 ans raconte cette terrible agression.

C'était il y a six ans, en juillet 2016, au parc Saint-James à Neuilly-sur-Seine, tout près du bois de Bologne. Alors qu'Isabelle Morini-Bosc y faisait son jogging, elle n'en est pas sortie indemne. "J'ai été ceinturée en arrière pendant que je marchais. Il m'a emmenée dans un bosquet. Un monsieur qui était marathonien...", s'est-elle souvenue. Tout au long de la scène, celle qui se bat actuellement contre la maladie de son mari Alain a tenu à discuter avec son agresseur : "J'ai parlementé tout le temps, j'avais énormément de self-control. Visiblement, ce n'était pas un salaud à plein temps, nous avons beaucoup discuté. Cela a duré deux heures ... Ensuite, j'ai terminé mon jogging".

Elle est sortie marquée de la conversation, mais a refusé de se rendre au poste de police le plus proche. "Je n'ai pas porté plainte parce que j'ai été salie (...). Porter plainte pour faire grossir les statistiques, ce n'est pas .... En plus, j'ai un défaut, j'ai une hyper-empathie. Dans un sens, je lui ai pardonné. Je l'ai vécu, maintenant je ferme la porte".

Isabelle Morini-Bosc, qui a révélé avant cette affaire avoir été violée trois fois et avoir subi des attouchements pendant cinq longues années, estime avoir eu "beaucoup de chance" ce jour-là. En mars 2020, elle a raconté la scène sur le plateau de Touche pas à mon poste : "Il m'a allongée dans l'herbe. Je pouvais voir les camions passer, mais personne ne pouvait me voir parce que l'herbe était haute. J'ai une cicatrice dans le dos. L'homme n'a pas réussi à m'ouvrir le bras, il me l'a infligée partout ailleurs, dans les yeux, dans les oreilles, dans la bouche".

Ce terrible viol l'a ébranlée, et Isabelle Morini-Bosc prend désormais de nouvelles précautions lorsqu'elle fait son jogging. Elle court "dans des axes où il y a beaucoup de monde" pour éviter les mauvaises rencontres.