Jérôme Cahuzac voulait en finir : Ce que son fils lui a dit, ce qui l'a sauvé

Jérôme Cahuzac voulait en finir : Ce que son fils lui a dit, ce qui l'a sauvé

Dix ans après l'éclatement de l'affaire et après avoir "menti à la représentation nationale" sur ses affirmations dans l'hémicycle selon lesquelles il n'avait pas de compte non déclaré en Suisse, Jérôme Cahuzac est revenu devant les caméras de LCI. Il a voulu montrer l'homme neuf et repentant qu'il est devenu, en revenant sur ses moments les plus sombres.

LCI a offert jeudi 17 février 2022 une longue tribune à Jérôme Cahuzac, ancien ministre du Budget sous la présidence de François Hollande, pour sa première apparition télévisée une dizaine d'années après sa condamnation pour fraude fiscale à quatre ans de prison, dont deux ferme. Très solennel et serein, après avoir visiblement fait une longue introspection, il a répondu aux questions de David Pujadas. Au cours de cet entretien, il n'a voulu éluder aucun sujet, sauf celui de son ex-femme Patricia Cahuzac, également condamnée dans la même affaire. Il a voulu parler à cœur ouvert pour faire amende honorable et reconnaître le préjudice qu'il a causé à ses proches, aux citoyens et aux institutions de la République. Il évoque ainsi les moments très douloureux qu'il a vécus depuis que l'affaire a éclaté en 2012, et notamment le jour où il a voulu mettre fin à ses jours.

David Pujadas demande à son invité ce qui l'a empêché de passer à l'acte alors qu'il se sentait au plus bas et pensait vraiment au suicide : "Mon fils, qui ne devait pas passer, que je n'attendais pas. Mon fils a sonné chez moi. Il ne savait pas ce qui se passait. Il s'est rendu compte que je n'avais pas toute ma tête. Au début, il était étonné que je ne le laisse pas entrer. (...) Il m'a juste posé une question : Il a parlé de mon père et m'a dit : 'J'ai 23 ans, est-ce que quand tu avais 23 ans, tu avais besoin de Pierre [le père de Jérôme Cahuzac]'. J'ai répondu : 'Bien sûr que j'ai eu besoin de mon père quand j'avais 23 ans', et il m'a regardé et a dit : 'C'est pareil pour moi'. J'ai compris que c'était fini, que je n'avais plus droit à cette porte de sortie".

Jérôme Cahuzac a décrit dans cette interview-confession le chemin qu'il a parcouru ces dix dernières années pour "réparer le mal qu'il a fait à sa famille et à toutes les personnes qui lui ont témoigné de l'affection". Le père de trois enfants veut aller de l'avant et assure qu'il a payé sa dette. Après sa peine de prison aménagée, qu'il a pu effectuer sans passer par la case prison avec un bracelet électronique, Jérôme Cahuzac a repris sa casquette de médecin et effectué des missions humanitaires au Bangladesh et en Guyane française. L'homme, qui s'est retiré de la vie politique, exerce actuellement à l'hôpital de Bonifacio (Corse-du-Sud). Son seul souhait est que sa condamnation, qu'il accepte et ne commente pas, ne se transforme pas en bannissement à vie.