Jeux Olympiques 2022 à Pékin : Kevin Rolland, porte-drapeau et miraculé après trois jours de coma

Jeux Olympiques 2022 à Pékin : Kevin Rolland, porte-drapeau et miraculé après trois jours de coma

Kevin Rolland, porte-drapeau de l'équipe de France aux Jeux olympiques de Pékin, qui s'ouvrent aujourd'hui, a parcouru un long chemin. Le champion de ski freestyle a subi une très grave blessure en 2019, qui s'est terminée dans le coma, et son retour au haut niveau n'a pas été facile.

C'est une tâche symbolique mais fondamentale pour les athlètes sélectionnés le jour J. Aujourd'hui, Kevin Rolland a l'honneur et le privilège d'être l'un des deux porte-drapeaux de l'équipe de France lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Pékin. Aux côtés de Tessa Worley, le skieur acrobatique sera donc le chef de file de la délégation française pour ces Jeux olympiques placés sous le signe de la crise sanitaire. C'est peu de dire que le sportif de 32 ans a parcouru un long chemin...

Le skieur de La Plagne fait partie des favoris de sa discipline, mais il y a encore quelques années, il se demandait s'il remonterait un jour sur des skis. En avril 2019, le beau brun fait une terrible chute de plus de dix mètres lors d'une tentative de record du monde de saut en hauteur. Kevin Rolland est déchiqueté en mille morceaux et s'en sort avec un bassin fracturé, un traumatisme crânien accompagné d'hémorragies et des poumons touchés par des côtes cassées. "Sur mon lit d'hôpital, un médecin m'a dit : 'Monsieur, il va falloir penser à faire autre chose que du ski'", se souvient-il dans une interview à Libération le 26 janvier.

Il n'était pas évident qu'il retrouve toutes ses capacités physiques et mentales.

Une épreuve terrible que le porte-drapeau a dû affronter avec un pronostic vital engagé. Il a été plongé dans le coma et s'est réveillé trois jours plus tard, avant que dix jours ne s'écoulent dans le noir. "Nous ne savions pas s'il allait retrouver toutes ses capacités physiques et mentales. Même si nous savions qu'il était très fort mentalement, c'était fabuleux d'assister à son retour", raconte son ami d'enfance Louis Garnier. Le hasard a voulu que ce dernier, qui est en couple avec une Franco-Américaine, devienne père pour la première fois quelques jours seulement après son accident.

Après 45 jours d'hospitalisation et trois mois de rééducation intensive, il a réappris à marcher. Trois ans plus tard, il est revenu à son meilleur niveau et portera fièrement les couleurs de la France. Une belle revanche sur la vie !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Kevin Rolland (@kevin_rolland)

Retrouvez l'intégralité de l'article sur Kevin Rolland sur le site de Libération.