Jeux Olympiques de Pékin 2022 : le martyre d'un athlète finlandais qui a été... Le pénis !

Jeux Olympiques de Pékin 2022 : le martyre d'un athlète finlandais qui a été... Le pénis !

Lors des Jeux d'hiver de Pékin, les températures étaient parfois particulièrement basses. Le Finlandais Remi Lindholm a souffert de ces conditions et a eu le pénis partiellement gelé...

Les Jeux olympiques d'hiver ont réservé quelques surprises cette année. L'Américain Shaun White, véritable star des Jeux olympiques, n'a pas pu défendre sa quatrième première place lors de sa participation, tandis que le couple Cizeron-Papadakis a remporté la médaille d'or qui leur manquait. En raison de la crise sanitaire, les sportifs ont dû passer de nombreux tests, ce qui a parfois signifié une longue et douloureuse période de souffrance pour ceux qui avaient contracté le Covid. Même si l'on s'est longtemps plaint du manque de neige et de la douceur des températures, la situation a rapidement changé une fois sur place.

Avec des températures polaires, certaines compétitions sont devenues un véritable calvaire pour les athlètes, contraints de réaliser leurs performances en plein air dans des conditions souvent très compliquées. Parmi les sportifs qui ont particulièrement souffert du froid, le Finlandais Remi Lindholm a été un cas extrême. Participant à un départ en masse dont la distance avait été réduite de 50 à 30 km en raison des conditions météorologiques, Lindholm, 24 ans, a vécu une course dont il se souviendra longtemps. Le jeune homme a dû utiliser une bouillotte pour réchauffer ses parties intimes, car son pénis était "un peu gelé", comme l'a rapporté le média britannique The Guardian.

Lorsque mon corps a commencé à se réchauffer après avoir franchi la ligne d'arrivée, la douleur (au niveau du pénis) était insupportable.

"C'était l'une de mes pires compétitions. Le seul but était de se battre. Lorsque mon corps a commencé à se réchauffer après avoir franchi la ligne d'arrivée, la douleur (au niveau du pénis) était insupportable et j'ai dû utiliser une bouillotte", a-t-il raconté après la course, au cours de laquelle les températures sont tombées à ce qui semblait être moins 20 degrés Celsius avec des rafales de vent.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Glenn Jr. (@remilindholm)

Malheureusement, ce n'est pas la première fois qu'une telle mésaventure arrive à Remi Lindholm. Il a connu le même problème l'année dernière en Finlande, dans son pays d'origine. Espérons pour lui qu'il s'en remettra rapidement et que le proverbe "jamais deux sans trois" ne se vérifiera pas dans son cas...