Jeux Olympiques Pékin 2022 : Anaïs Chevalier-Bouchet, la biathlète mariée à Martin et mère de la petite Emie.

Jeux Olympiques Pékin 2022 : Anaïs Chevalier-Bouchet, la biathlète mariée à Martin et mère de la petite Emie.

Anaïs Chevalier-Bouchet, qui a remporté la médaille d'argent en individuel, tentera ce matin de réitérer l'exploit en sprint. La biathlète est l'heureuse maman d'une petite Emie, née de sa relation avec son mari, également biathlète passionné.

Si les Jeux olympiques d'hiver de Pékin ont plutôt bien commencé pour l'équipe de France, elle le doit en grande partie à son équipe de biathlon. Et parmi les immenses champions présents dans la délégation cette année, outre le champion olympique Quentin Fillon Maillet, une autre biathlète a réussi une compétition de rêve : Anaïs Chevalier-Bouchet. La jeune femme de 28 ans, originaire de l'Isère, a déjà remporté deux médailles d'argent lors de ces Jeux ! Elle a terminé deuxième du relais mixte et a récidivé dans l'épreuve individuelle féminine. Ce matin, elle tentera d'améliorer sa performance lors de la finale du sprint féminin.

La championne olympique semble également très satisfaite de sa vie privée. Les deux tourtereaux, en couple depuis plusieurs années avec Martin Bouchet, se sont dit oui en septembre 2017. Des amoureux qui partagent une passion commune, puisque Martin est entraîneur de biathlon et a d'ailleurs entraîné sa femme pendant un certain temps. Pour Anaïs Chevalier-Bouchet, 2017 a été une année contrastée puisqu'elle a été victime d'un grave accident après avoir percuté une voiture alors qu'elle était à vélo.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Anais Chevalier-Bouchet (@anais_chev)

Après une longue convalescence et une année 2018 compliquée, la jeune athlète a vécu une année 2019 beaucoup plus heureuse, puisqu'elle est devenue maman pour la première fois. Le 28 octobre 2019, la biathlète a donné naissance à une petite Emie. Mais ce n'est pas une raison pour l'empêcher de rêver aux Jeux olympiques, car Anaïs Chevalier-Bouchet a réussi à jongler parfaitement entre les deux. "Je suis fière de faire partie de ces sportives qui parviennent à concilier maternité et vie de sportive de haut niveau. Nous ne sommes pas nombreuses dans ce cas et j'admire les femmes qui y parviennent. Être considérée comme une mère me va bien", expliquait-elle en 2020 dans un article du journal La Croix.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Anais Chevalier-Bouchet (@anais_chev)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Anais Chevalier-Bouchet (@anais_chev)

Dans sa quête d'une nouvelle médaille, Anaïs Chevalier-Bouchet sait qu'elle peut compter sur une famille aimante pour l'aider à puiser l'énergie dont elle a besoin pour se surpasser sur les skis.