Kheiron en couple ? Il a déjà épousé une spectatrice !

Kheiron en couple ? Il a déjà épousé une spectatrice !

Mais quel petit cachottier ! Sur scène, Kheiron est très ouvert sur tous les sujets, sauf sur sa propre vie amoureuse. Il a séduit sa dernière femme au théâtre.

Il est de retour sur scène, enfin ! En 60 minutes avec Kheiron, l'humoriste de 39 ans se livre au dur exercice de l'improvisation. Une occasion de rire avec le public, de rebondir sur les répliques de chacun, mais aussi une chance de parler de joies et de peines, d'amitié ou d'histoires d'amour. Même si cette dernière problématique n'est pas une grande priorité pour lui.

"Je ne me pose pas cette question. Si on a envie de quelque chose, ça ne vient pas de toute façon", explique ce fier célibataire dans le magazine Public. Pour moi, être en couple n'est pas une fin en soi : ce n'est ni un échec de ne pas l'être, ni une réussite de l'être". Et pourtant, Kheiron a déjà eu des battements de cœur. Et ce, à plusieurs reprises ! A la question de savoir s'il charmerait une spectatrice, il a répondu par l'affirmative : "Une fois, et je l'ai épousée ! Mais depuis, nous avons divorcé...".

C'est le pire drame de ma vie

Kheiron est excessivement discret sur sa vie privée. On sait seulement qu'il a été en couple avec l'actrice Leïla Boumedjane, qui avait tourné avec lui le film Mauvaises herbes. Mais la fameuse "spectatrice" est sans aucun doute une autre femme dans sa vie. En 2013, il avait avoué dans un portrait écrit par le journal Libération que son ancienne épouse avait fait une fausse couche et que cette tragédie avait ruiné leur mariage et conduit au divorce. "C'est le pire drame de ma vie", a regretté le réalisateur de Brutus VS César.

On m'a mis sur la liste noire

Kheiron, bien dans ses baskets et dans sa vie de célibataire, ne serait pourtant pas contre un peu de soutien, à la maison, au quotidien. Il a notamment connu une traversée du désert quand des gens l'ont accusé d'être CopyComic, ce type anonyme qui dénonçait les humoristes coupables de plagiat. J'ai dit que je n'étais pas lui, mais que je pensais que son travail était nécessaire", se souvient-il. Comme CopyComic s'attaquait à des gens puissants, on m'a fait comprendre que j'allais avoir des problèmes. On m'a fait payer en off. Aujourd'hui, si je n'étais pas autonome dans mes projets, sur scène et au cinéma, je ne travaillerais plus ! On m'a mis sur la liste noire. Mais je ne me plains pas : j'ai trouvé mon public, qui consomme ce que je fais". Rendez-vous donc dans les salles de cinéma pour le voir improviser, en toute liberté.

Retrouvez l'interview de Kheiron dans le magazine n° 965 du 7 janvier 2022.