L'arnaqueur de Tinder : Simon Leviev se fait arnaquer sur les réseaux sociaux

L'arnaqueur de Tinder : Simon Leviev se fait arnaquer sur les réseaux sociaux

Karma, vous avez dit karma ? Simon Leviev, le plus grand escroc reconnu de ces derniers mois, a lui-même été victime d'une petite arnaque en ligne. Ses ennemis en question ?

Si vous cherchez Simon Leviev sur les réseaux sociaux, sachez qu'il sera très difficile de trouver la bonne personne. Depuis le documentaire L'arnaqueur de Tinder - The Tinder Swindler - diffusé sur Netflix depuis le 2 février 2022, le jeune Israélien a suscité à la fois le succès et la controverse. Sur Instagram notamment, de nombreux faux comptes fleurissent sous son nom et sont démasqués les uns après les autres, qu'ils soient authentiques ou non, les "ennemis" de Simon signalant ses photos afin de le faire taire à jamais.

Son visage est devenu trop connu et il a été définitivement banni de l'application de rencontres Tinder. Simon Leviev a donc perdu sa principale source de revenus : Soulager des jeunes femmes innocentes de sommes astronomiques en les séduisant puis en inventant des mésaventures rocambolesques qui les obligent à contracter des crédits auprès de la banque. Pour toutes ces excellentes raisons, Monsieur a voulu faire certifier son compte Instagram ... et a été à son tour victime d'une sombre escroquerie.

Comme le rapporte le média américain TMZ, un compte avait promis à Simon Leviev de lui fournir le fameux point bleu sur Instagram pour 6000 dollars (l'équivalent de 5460 euros). L'anonyme s'est fait passer pour un employé de Meta, l'entreprise de Mark Zuckerberg qui possède notamment Facebook, ce qui était pourtant totalement faux. Bien sûr, cette somme semble dérisoire comparée aux millions que Simon Leviev a escroqués et à l'argent qu'il demande pour de simples apparitions dans des boîtes de nuit ou pour signer des messages vidéo à ses fans. Espérons que cette fois-ci, il a signé le chèque de sa propre main...