Le FC Lorient connaît la décision de la justice après la mort d'un jardinier sur sa pelouse

Le FC Lorient connaît la décision de la justice après la mort d'un jardinier sur sa pelouse

Le 20 décembre 2020, Yohann Essirard perdait la vie, écrasé par une rampe de luminothérapie sur la pelouse du Moustoir, le stade du FC Lorient. Plus d'un an plus tard, la justice a rendu son verdict.

Le 20 décembre 2020, Yohann Essirard, 36 ans, est décédé des suites d'une terrible tragédie, inimaginable sur les terrains de Ligue 1. Alors qu'il jardinait bénévolement sur la pelouse du Stade du Moustoir, le stade où évolue le FC Lorient depuis de nombreuses années, il a reçu accidentellement une rampe de luminothérapie sur la tête. Quelques minutes après la fin du match entre Lorient et Rennes, la structure s'est détachée et a mortellement touché le père de famille.

Les secours présents sur place sont rapidement intervenus et ont pratiqué les premiers gestes de survie, dont un massage cardiaque de près d'une demi-heure. Yohann Essirard a été transporté à l'hôpital en urgence absolue et son décès a été constaté quelques minutes après son admission. Plus d'un an après les faits, l'enquête est toujours en cours afin de déterminer les circonstances et les responsabilités de chacun dans cette tragédie. Le club du FC Lorient, qui était au cœur de l'affaire, vient toutefois d'apprendre qu'il ne sera pas poursuivi. Le quotidien local Le Télégramme rapporte en effet que la société Sportingsols, chargée de l'entretien de la pelouse, en tant que personne morale, ainsi que deux de ses employés, ont été renvoyés devant le tribunal.

Une décision probablement accueillie avec soulagement par le club de Ligue 1, qui ne sera ainsi pas tenu pour responsable de ce drame. En ce qui concerne Sportingsols, la société devrait être poursuivie pour blessures involontaires ayant entraîné la mort par manquement délibéré à une obligation particulière de sécurité. Selon les informations du Parisien, le procès pourrait avoir lieu à l'automne prochain.