"Le monde va bien" - Affaire Nordahl Lelandais : divorcé, au chômage... Le père de Maëlys parle de sa vie après le drame

"Le monde va bien" - Affaire Nordahl Lelandais : divorcé, au chômage... Le père de Maëlys parle de sa vie après le drame

Nordahl Lelandais sera jugé à partir du 31 janvier dans le cadre de l'affaire Maëlys. Le jeune homme a été mis en examen pour séquestration et meurtre. Il a reconnu avoir tué la jeune fille, mais a assuré que son geste était involontaire. Le père de la jeune fille s'exprime dans les pages du Parisien.

Le 31 janvier s'ouvre devant la cour d'assises de l'Isère à Grenoble un procès explosif : celui de Nordahl Lelandais. Cet homme de 38 ans est accusé de l'enlèvement et du meurtre de Maëlys de Araujo en 2017 lors d'un mariage. Après la découverte d'une trace de sang de la jeune fille dans sa voiture en 2018, il était passé aux aveux, mais avait désormais qualifié le décès d'accident. Le père de la victime est aujourd'hui un homme brisé.

Dans une longue interview accordée au journal Le Parisien, Joachim de Araujo a accepté de parler de sa vie actuelle, bouleversée par la mort de sa fille. "J'ai tout perdu en quelques secondes. Nous étions une famille heureuse avec des enfants magnifiques. Et ma vie a explosé. Ma femme Jennifer et moi avons divorcé. Quand on se trouve dans une atmosphère où tous les bons souvenirs se transforment en tristesse et en malheur, c'est compliqué. On a envie de se détacher de tout cela, de penser à autre chose. C'est probablement la raison de notre séparation", a-t-il déclaré.

Le père endeuillé, qui dit ne rien attendre "de cet assassin, de ce tueur d'enfants, de ce pédophile", dont il souligne les mensonges et les manipulations, est désormais lui aussi au chômage. "J'ai aussi perdu mon travail. Je ne sais plus à quoi m'accrocher. Toute ma vie est brisée. Je sais que cette douleur sera toujours présente", ajoute-t-il avec émotion.

Mais qu'attend Joachim de Araujo de ce procès ? Très clairement, il veut que Nordahl Lelandais - défendu par Me Alain Jakubowicz - ne sorte plus jamais de prison, de peur qu'il ne s'attaque un jour à d'autres enfants ou adultes. Néanmoins, il ne faut pas lui accorder trop d'importance. "Lors du procès, toute l'attention doit être portée sur Maëlys. Pas sur cette personne abjecte, sans cœur et sans âme. Je serai là pour honorer la mémoire de Maëlys. Je veux être digne de ma fille. Et rester forte pour elle. Ce que Lelandais dira après, je m'en moque. Je le répète : je n'attends rien de lui. Pour moi, ma fille est la chose la plus importante. Je sais qu'elle m'entend", a-t-il déclaré.

Pour rappel, Nordahl Lelandais était également jugé en parallèle pour le meurtre d'Arthur Noyer.