Le procès de Nordahl Lelandais : les confidences très crues de ses anciennes compagnes...

Le procès de Nordahl Lelandais : les confidences très crues de ses anciennes compagnes...

Alors que le procès de Nordahl Lelandais se déroule depuis plusieurs jours, de nombreuses personnes de son entourage passé ou présent se succèdent à la barre pour tenter de comprendre qui est l'homme secret et ténébreux qui a avoué avoir tué Maëlys de Araujo, 8 ans. L'une de ses anciennes compagnes, appelée à témoigner, a fait des révélations fracassantes qui ne joueront certainement pas en sa faveur...

Vanessa, une ancienne compagne de Nordahl Lelandais, a été l'une des premières à se présenter à la barre, mardi 1er février. Elle a impressionné la cour d'assises de l'Isère par son témoignage poignant, rapporté par une journaliste de 20 minutes Lyon. La jeune femme blonde de 34 ans a expliqué qu'elle avait quitté l'ancien militaire après une relation de six mois à cause d'une immense trahison.

"J'ai découvert qu'il avait filmé nos ébats sexuels et les avait publiés sur Youporn. J'ai déposé une plainte contre lui, mais l'affaire a été classée. [...] Je peux être très ouverte sur le sujet, mais il y a des choses qui ne vont pas. Je n'étais pas d'accord pour que nos ébats soient filmés ou que les images soient publiées, il ne me l'a jamais proposé. J'ai découvert les images en 2017 et leur publication en 2015".

La femme qui avait partagé sa vie en 2014 a été très choquée par ce qu'elle considère comme un "viol interactif". Même si on ne voyait pas mon visage, j'avais honte, on pouvait me reconnaître grâce à mes tatouages à des endroits intimes". Elle a ensuite eu besoin d'une psychothérapie pour s'en sortir et raconte aujourd'hui qu'elle ressent "beaucoup de dégoût, rien que d'être dans la même pièce que lui".

Alors qu'elle parle d'une "sexualité malsaine et violente" et qu'elle souhaite dénoncer le "mépris de la femme" dont fait preuve celui que la famille de sa victime appelle "L'Autre", elle conclut son témoignage en évoquant les dizaines de menaces qu'elle a reçues de lui après leur séparation, dont celle de la "pousser du haut d'une montagne" ou de la "laisser manger le carrelage". Ce témoignage met en lumière la personnalité très perturbée de l'accusé, qui était accro à la drogue et aux sites pornographiques.

Deux autres anciennes compagnes de Nordahl Lelandais ont également témoigné à la barre, dont Laure, qui a expliqué qu'elle avait "l'impression d'avoir eu une relation avec Dr Jekyll et Mr Hyde". Bien qu'elle n'ait jamais connu sa véritable identité (il se faisait appeler Jordan), elle a admis avoir eu une relation purement physique avec un homme dont elle était presque dépendante, et ce avec un homme qui "cachait tout". Dans son cas également, il était question de films tournés à son insu, mais non partagés sur des sites web spéciaux.

Elisabeth, l'une des dernières femmes à avoir partagé sa vie en prison, a parlé de "trafic d'influence". Après lui avoir glissé un téléphone et de la drogue en prison, elle a mis fin à leur relation vers Noël, selon les avocats, car elle se sentait trahie et manipulée.