Les Princes de l'amour : Une ex-candidate subit 9 fausses couches et prend une grande décision

Les Princes de l'amour : Une ex-candidate subit 9 fausses couches et prend une grande décision

Anaïs Sanson, ancienne candidate de télé-réalité, se bat durement pour avoir un autre enfant. Après plusieurs fausses couches, elle souhaite désormais recourir à l'insémination artificielle avec son mari.

Alors que de plus en plus de personnalités de la télévision deviennent parents pour la première fois ou agrandissent leur famille, il y en a aussi pour qui avoir des enfants s'avère plus compliqué. C'est par exemple le cas d'Anaïs Sanson. L'ancienne candidate de téléréalité, vue dans "Les Princes de l'amour" et "Les Anges", a déjà deux enfants (sa fille aînée Shanna, 15 ans, née d'une précédente relation, et Lila, 2 ans, née de sa relation avec son mari Carlos), mais aimerait en avoir un troisième. Le problème est qu'elle doit faire face à de nombreuses difficultés et qu'elle a malheureusement subi des fausses couches à plusieurs reprises. La dernière fausse couche n'est d'ailleurs pas si ancienne, puisqu'elle a eu lieu il y a quelques mois seulement, en novembre 2021.

"J'ai dû faire une échographie alors que j'avais mes règles, et c'est ce que j'ai fait. C'était ma neuvième fausse couche. Pendant l'examen, la gynécologue m'a annoncé que j'avais fait une fausse couche précoce", a-t-elle expliqué dans une interview pour Gossip Room. Un nouveau coup dur pour Anaïs Sanson, qui a alors pris la décision de se tourner vers la fécondation in vitro. La jeune femme devait donc se faire des injections d'hormones dans l'espoir de favoriser une conception. "Actuellement, nous avons fait beaucoup d'examens avec Carlos, mon mari, pour envisager une fécondation in vitro, car nous voulons d'autres enfants", annonçait-elle.

Si l'insémination artificielle est une nouveauté pour Anaïs, elle a déjà eu recours à cette méthode pour sa fille Lila : "Il nous a fallu quatre ans pour l'avoir de manière naturelle. J'avais stimulé les ovaires pendant trois mois. Carlos m'a fait des piqûres dans le ventre", a-t-elle souligné, ajoutant que sa grossesse avait ensuite été d'autant plus stressante.

Outre la lutte pour agrandir la famille, elle et son mari Carlos doivent régulièrement essuyer quelques critiques. "J'ai déjà deux enfants, je suis une mère heureuse, je suis la femme la plus heureuse, mais j'ai le droit de vouloir plus d'enfants", a donc conclu la brunette pour se défendre.