Maïa Mazaurette (Quotidien) : Grande nouvelle après la disparition de son père malade

Maïa Mazaurette (Quotidien) : Grande nouvelle après la disparition de son père malade

Maïa Mazaurette peut être soulagée. Son père, atteint de la maladie d'Alzheimer, a été retrouvé par la police après avoir disparu pendant plusieurs heures. La chroniqueuse de "Quotidien" avait mobilisé ses followers pour le retrouver.

La chroniqueuse et écrivaine Maïa Mazaurette peut pousser un soupir de soulagement... Son père, atteint de la maladie d'Alzheimer, dont elle avait signalé la disparition le lundi 7 février, a été retrouvé.

La journaliste de 43 ans a rassuré son entourage, ses amis, mais aussi les téléspectateurs qui la suivent sur TMC, sur Twitter. Remerciant la communauté pour sa mobilisation, elle a déclaré : "Mon père vient d'être retrouvé par la police. Je ne sais pas dans quel état, je ne sais pas où, mais il est résolu. Merci à tous pour les milliers d'idées et de mains tendues. Opération "Papa perdu" : terminée ! Merci Twitter et vive Internet ! (Et franchement, vive la police !)" Pour cette journaliste spécialisée dans les questions de sexualité et d'inégalités entre hommes et femmes, tout est bien qui finit bien.

Pour rappel, celle qui s'est fait connaître du grand public en apparaissant sur TMC dans l'émission Quotidien de Yann Barthès s'était tournée vers les réseaux sociaux pour retrouver son père. "Move désespéré : voici mon père Olivier, qui souffre de la maladie d'Alzheimer. Il est porté disparu depuis maintenant cinq heures à Berlin (arrondissement de Mitte). Il porte une sorte de blouson bombardier bordeaux. La police et l'ambassade ont été prévenues. Il n'a pas d'argent, pas de papiers et pas de téléphone", avait-elle expliqué avant d'ajouter qu'il devait avoir faim et froid, sans parler de la fatigue. Nous cherchons depuis des heures et nous n'avons plus aucune idée. Si vous le voyez, merci de me contacter (ou d'appeler la police)".

Née d'une professeure de littérature et d'un designer textile, Maïa Mazaurette s'était fait remarquer par ses confidences choquantes, notamment au sujet de son avortement ainsi que de la mort de son fiancé à l'âge de 29 ans. Après plusieurs années passées en Allemagne, au Danemark et à New York, la journaliste est revenue en France en 2020.