Manifestation anti-ax : un journaliste de LCI violemment insulté et menacé en direct

Manifestation anti-ax : un journaliste de LCI violemment insulté et menacé en direct

La mission de Paul Larrouturou n'a pas été facile ! Dès le lundi 3 janvier 2022, le journaliste avait repris son travail en se joignant à une manifestation anti-Ax pour un reportage sur LCI. Seule une vidéo qu'il a partagée montre clairement qu'il n'était pas le bienvenu. Paul Larrouturou a même été insulté et menacé de toutes parts.

Alors que le variant Omicron continue de s'imposer en France et de battre des records de contagion, le gouvernement redouble d'efforts pour endiguer la propagation du variant. Il a notamment décidé de transformer le carnet de santé en carnet de vaccination. Un projet de loi en cours d'examen par les députés qui provoque en même temps la colère des mouvements anti-x et anti-passeport. Lundi 3 janvier 2022, une manifestation a eu lieu devant l'Assemblée nationale. Le journaliste Paul Larrouturou s'y est rendu pour sa chronique L'instant Pol, diffusée en direct sur LCI, mais sa présence a rapidement été pointée du doigt.

Ce sont même des personnes très énervées qui ont répondu à ses questions, tout en le traitant de "journaliste de merde" et autres noms d'oiseaux. "Vous êtes des journalistes de merde parce que vous véhiculez la bien-pensance. On en a marre de la doxa. Pour l'instant, nous sommes calmes, mais bientôt nous ne le resterons plus", a annoncé un anti-Ax. Et d'ajouter : "Bande de cons !".

De son côté, Paul Larrouturou a continué à faire preuve de professionnalisme en donnant la parole à d'autres personnes. Mais là encore, il a été confronté à des manifestants très en colère, qui l'ont accusé d'être "corrompu" et de diffuser de fausses informations. "Votre direction devra rendre des comptes. Un jour, vous et votre direction, qui acceptez ce travail, devrez rendre des comptes Monsieur pour désinformation", lui a-t-on lancé. Et une femme en a rajouté une couche en s'exclamant : "Vous êtes le porte-parole de la pandémie de la peur. Nous tuons avec cette injection expérimentale. Nous tuons des enfants". Entouré par ses orateurs qui se rapprochaient de plus en plus de lui pour se faire entendre, Paul Larrouturou a fini par être menacé physiquement. "On devrait vous casser la gueule. Vous êtes des connards, vous suivez ce connard de Macron".

Le journaliste, qui travaille également pour Quotidien, a néanmoins tenté de redorer l'image du vaccin en expliquant que 90 % des personnes hospitalisées n'étaient pas vaccinées. Cette explication lui a une nouvelle fois valu de vives réactions. "Ce n'est pas vrai. C'est un mensonge !", a crié une femme dans son micro, encouragée par son voisin : "Perroquet ! Vous êtes un perroquet !"

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partage par Paul Larrouturou (@plarrouturou)

Paul Larrouturou a visiblement préféré rire de la situation en partageant tous ces extraits sur ses réseaux sociaux et en sous-titrant ironiquement : "Et tous mes vœux à vous aussi".