Meurtre d'Amadou Ba : de très lourdes peines requises contre les quatre accusés qui regrettent amèrement...

Meurtre d'Amadou Ba : de très lourdes peines requises contre les quatre accusés qui regrettent amèrement...

Le champion de boxe thaï Amadou Ba, atteint de plusieurs balles et roué de coups, est décédé en avril 2018. Aujourd'hui, les quatre accusés dans cette affaire risquent de très lourdes peines. Ces derniers ont exprimé des remords au cours du procès.

C'est une histoire particulièrement sordide que celle de l'assassinat d'Amadou Ba, le 3 avril 2018, alors qu'il sortait de l'entraînement, lui qui était champion de boxe thaï. À la sortie, il a été atteint de six balles et battu à coups de batte de baseball. L'homme de 39 ans a été transporté dans un état critique à l'hôpital, où il a succombé à ses blessures. Près de trois ans plus tard, quatre hommes, Yazid K. (25 ans), les jumeaux Nacer K. et Djamel K. (20 ans) et Karim A. ont été renvoyés devant la cour d'assises du Val-de-Marne à Créteil pour le meurtre d'Amadou Ba.

Quatre hommes qui semblent émus pendant le procès, puisqu'ils ont "demandé pardon" à la famille de la victime. Trois d'entre eux sont les anciens beaux-frères d'Amadou Ba, qui était marié à leur sœur Saïda, dont le boxeur a divorcé en 2015. "La haine ne vient pas de ceux qui ont tué Amadou, mais de Saïda (...) Elle porte une responsabilité gigantesque", a rappelé l'avocat général Guillaume Portenseigne, pour expliquer le rôle éminent de l'ancienne épouse d'Amadou dans cette affaire. L'avocat général a d'ailleurs requis des peines très lourdes pour les quatre hommes qui devaient comparaître devant le tribunal. Pour Yazid K., qui a reconnu avoir tiré les coups de feu et demandé "pardon" à trois reprises, 30 ans de réclusion ont été requis comme peine maximale.

Des peines allant de 30 à 20 ans de réclusion.

En ce qui concerne Nacer K., qui a avoué avoir porté les coups de batte de baseball, l'avocat général a requis 25 ans de prison. "Je suis sincèrement désolé, toute ma vie je porterai cette culpabilité", a-t-il déclaré. Pour son frère jumeau Djamel K. et l'ami de la famille, Karim A., 20 ans de prison ont été requis. Ce dernier avait d'ailleurs toujours affirmé n'avoir jamais frappé la victime.

Pleins de remords et de compassion pour leur acte, les quatre accusés étaient venus le 3 avril 2018 devant le gymnase où Amadou Ba donnait des cours de boxe. Après l'avoir poursuivi en voiture et bloqué son véhicule, Yazid K. lui a tiré dessus à six reprises à bout portant, le blessant mortellement. Les accusés l'ont ensuite tiré hors de sa voiture et l'ont frappé à coups de pied et de batte de baseball avant de laisser leur victime, qui est morte une heure plus tard, agoniser.

Le verdict est attendu dans la soirée.