Meurtre de Federico Aramburu : identité du principal suspect révélée, il est connu des services de police ...

Meurtre de Federico Aramburu : identité du principal suspect révélée, il est connu des services de police ...

L'ancien joueur de rugby Federico Aramburu, tué dans la nuit de vendredi à samedi, aurait été abattu par un homme bien connu de la police et appartenant à un mouvement d'extrême droite.

Ce week-end devait être une grande fête du rugby avec le match France-Angleterre en point d'orgue, mais il a été fortement assombri par la mort tragique de l'ancien joueur de rugby Federico Aramburu, sauvagement assassiné dans la nuit de vendredi à samedi. L'ancien sportif argentin de 42 ans était venu dans la capitale pour assister au Crunch du samedi soir au Stade France. Mais après une nuit de fête et une dispute devant la brasserie Le Mabillon dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, il a été abattu en pleine rue.

Trois jours après ce terrible meurtre qui a mis le monde du rugby en émoi, il semblerait que le principal suspect ait été identifié par la police. Il s'agirait de Loïk Le Priol, militant d'extrême droite et ancien membre du Gud (Groupe union défense), un syndicat d'extrême droite. Ce dernier est bien connu dans le milieu pour avoir créé en 2016 sa marque de vêtements avec le slogan "Babtou solide certifié, fringues imaginées par des blancs pour des blancs". Ancien militaire de la Marine nationale, il était connu des services de police suite à une très triste affaire révélée par Mediapart en 2016. Il s'était alors filmé en train de frapper et d'humilier, avec un camarade, un ancien membre du Gud. Après dix jours de garde à vue, les deux militants avaient été remis en liberté sous caution.

Deux autres suspects recherchés

Grâce aux caméras de vidéosurveillance ainsi qu'aux nombreux témoins présents sur place, les enquêteurs de la police judiciaire ont pu faire de Loïk Le Priol le principal suspect dans cette affaire. Deux autres personnes sont également recherchées, le complice de l'activiste d'extrême droite ainsi qu'une femme d'une trentaine d'années qui pourrait être la compagne du suspect principal.

Les trois suspects, toujours en fuite et recherchés pour le meurtre de Federico Aramburu, n'ont pas encore été arrêtés par la police.

Loïk Le Priol est présumé innocent jusqu'à ce qu'un jugement définitif soit rendu dans cette affaire.