Mino Raiola est mort à l'âge de 54 ans

Mino Raiola est mort à l'âge de 54 ans

Après plusieurs jours de montagnes russes émotionnelles, la nouvelle vient de tomber. Mino Raiola est décédé à l'âge de 54 ans seulement. C'est à lui que nous devons en partie les carrières phénoménales de joueurs comme Paul Pogba, Marco Verratti et Zlatan Ibrahimovic.

Le célèbre agent de joueurs italo-néerlandais Mino Raiola, qui gérait notamment les intérêts des stars Zlatan Ibrahimovic, Paul Pogba et Erling Haaland, est décédé à l'âge de 54 ans, a annoncé sa famille samedi sur Twitter. "C'est avec une infinie tristesse que nous annonçons le décès de l'agent de joueurs le plus bienveillant et le plus génial qui ait jamais vécu", ont écrit ses proches.

Le jeudi 28 avril, plusieurs médias italiens l'avaient déjà donné pour mort, avant qu'une improbable confusion ne s'installe autour de son état. Finalement, c'est Mino Raiola lui-même qui a démenti sa propre mort sur son compte Twitter : "État de santé actuel pour ceux qui se posent des questions : Je suis furieux qu'on me tue pour la deuxième fois en quatre mois. Je suis aussi capable de ressusciter".

L'Italo-néerlandais, connu pour son sens de la répartie et des affaires, était adoré par ses joueurs, pour lesquels il signait souvent des contrats mirobolants, mais redouté par les clubs qui connaissaient ses talents de négociateur, selon l'AFP. Il était parfois difficile de s'entendre avec le gourmand Raiola. Le Milan AC en sait quelque chose : en 2021, il a dû laisser partir le meilleur joueur du championnat d'Europe, le gardien Gianluigi Donnarumma (vers le PSG), parce qu'il ne pouvait pas satisfaire les exigences de l'agent.

Raiola est également célèbre pour la triple commission inhabituelle qu'il a perçue en 2016 pour le transfert de Paul Pogba entre la Juventus Turin et Manchester United : environ 49 millions d'euros au total pour un transfert qui, selon des documents divulgués l'année suivante, avait une valeur totale d'un peu plus de 100 millions d'euros. Pour devenir l'un des agents les plus en vue du football mondial, à la tête de l'une des plus prestigieuses écuries de joueurs, Mino Raiola a profité du développement des transferts internationaux dans les années 1990, dans le sillage de l'arrêt Bosman et de l'explosion des droits TV au XXIe siècle.

Carmine Raiola, de son nom complet, est né en 1967 en Campanie, en Italie, et a grandi à Haarlem, aux Pays-Bas, où sa famille a déménagé lorsqu'il avait un an. Adolescent, il a travaillé dans le restaurant familial, mais s'est surtout rendu indispensable dans le club de football local, où il a occupé un poste de dirigeant au début des années 1990. Peu à peu, il s'est intéressé aux transferts de joueurs vers les Pays-Bas et, plus tard, vers l'Italie. Il a notamment participé à la transaction qui a permis à Dennis Bergkamp de quitter l'Ajax Amsterdam pour l'Inter en 1993, puis a décidé de se mettre à son compte. Le transfert de Pavel Nedved à la Lazio de Rome en 1996 a été l'un des premiers gros coups de l'homme qui parle sept langues. Son écurie n'a cessé de s'agrandir : Pogba, Ibrahimovic (un ami), Balotelli, De Ligt, Verratti, Donnarumma, Marcus Thuram, Kean et Haaland, un prodige qui devait assurer la prospérité de l'agent.

Un agent qui s'oppose à la Fifa qui veut réglementer la profession et plafonner les commissions : "Comment est-il possible de fixer une limite au talent ? Ce serait comme introduire une limite au prix des tableaux de Léonard de Vinci ou de Rembrandt", tonnait-il dans TuttoSport en décembre 2020.